Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peuples et Nations - 1830

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
avatar

Messages : 1717
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 23
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 0:13

Parfait, c'était un peu trop facile, j'adore les challenges What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan
La corde soutenant le pendu
La corde soutenant le pendu
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23
Localisation : Dunkerque

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 12:51


La France profite des dernières nouvelles pour officialiser ses alliances avec l'Empire d'Autriche, la Grèce et le Royaume des Pays-Bas Unis.
Pour information, elle annonce également ne pas avoir ratifié le second Traité de Washington.


Dernière édition par Wellan le Lun 16 Oct - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1204
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 12:54



Exclusif : choses vues dans la steppe en guerre



Dans le Times of India, en exclusivité, nous publions le témoignage de l'intellectuel-voyageur Tara Singh, présent dans les Khanats Ouzbeks peu de temps avant le début de l'opération policière menée par Ranjit Singh.

Me voilà sous le ciel morne de Kokand. Dans la grande rue de ce qui était autrefois le centre culturel de la steppe, je suis le seul penjabi. Tous les marchands ont disparu.
Un vieil ami ouzbek, d'un village ravagé du nord, m'accueille. Les bras ouverts. Et puis simplement, il chuchote comme s’il craignait que l’un de ces barbares, fils de la haine et du meurtre, ne l’entende : « Merci d’être là ».

Je le regarde, cet homme, si grand, si élégant. Sur son visage pourtant serein, je les devine, moi, je les sais, ces nuits d’effroi et ces réveils glauques au bruit des bombes. Je ne dis rien. Je ne dis rien, car il sait.


« Monsieur Tara, il faudra leur dire. »

Mon vieil ami ouzbek continue de me parler, en baissant encore le ton alors que passe, au loin, une patrouille de cavaliers russes menés par un capitaine, dépenaillé et puant l'alcool. Il cherche, dans sa détresse, à me rassurer ; il m'affirme qu'il vit ainsi que le faisaient ses ancêtres, libre dans la steppe -le seul endroit encore protégé des russes-, il me parle de sa fille, Tourandokht, « La fille des Tûrani » dans la langue de ce peuple fier.
La patrouille s'approche, suspicieuse sans doute à la vue de mon turban, et il continue de parler, cette fois-ci plus fort. Il m'assure, à cor et à cri, qu'ils n'ont à subir nulle oppression, qu'ils ne sont aucunement forcés à piller pour survivre. Mais je surprends dans ses yeux son imploration muette. « Monsieur Tara, il faudra leur dire. »

Mais que leur dire ? Puis-je seulement me faire le chantre de la douleur des ouzbeks ?
Je quitte alors la ville pour me rendre à Samarcande, sur la Route de la Soie que j'ai longtemps parcourue d'un bout à l'autre, avec mes compagnons dans la liberté. J'y suis accueilli par un officier russe, dépenaillé et puant l'alcool, qui m'accueille dans un anglais hésitant. « Welcome, mister Tara ! ». Au désespoir, je pose une main sur son épaule aux galons noircis. Pourquoi ? Pourquoi livrer cette guerre absurde à des innocents, pourquoi occuper ce pays d'hommes fiers ?
Il ne comprend pas. Il me montre des gravures historiques d'ouzbeks, m'affirme qu'il est du devoir des russes de les civiliser.

Ces mots tournent dans mon esprit comme des vautours le font autour de la carcasse d'un animal du désert, lors du chemin du retour. Les civiliser ? Je ne peux croire que la civilisation consiste à les écraser d'impôts, à les forcer à se sédentariser.
À les forcer à s'attaquer à des villages de la frontière, plus prospères, pour seulement survivre.
Tout ceci me rappelle douloureusement à mon impuissance. A notre impuissance à tous, devrais-je écrire, mais je porte cette mission à accomplir. Cette mission qui alourdit les épaules du juste que l’on nomme témoin. Je suis ce témoin. Je suis ici, dans cette occupation pour porter leur parole. Tout cela me semble lourd.


Ranjit Singh me livre les clés de cette occupation folle

Sur les derniers kilomètres du voyage jusqu'à la frontière, nous sommes accompagnés par une troupe russe. Leur chef, dépenaillé et puant l'alcool, me semble nous surveiller. De quoi souhaite-t-il s'assurer ? Que nous n'emportions pas avec nous les trésors qu'eux-mêmes ont volé ? Que nous restions ici pour nous battre ? Nous n'emportons que notre honte, et ne reste que notre solidarité. Je ne peux l'interroger, car je sens dans son haleine alcoolisée le souffle de l'oppresseur. Combien de fiers ouzbeks a-t-il forcés à attaquer les villages de la Fédération, le knout en main, prêt à éradiquer les familles de ceux qui refuseraient d'obéir ?

Il est deux heures. La nuit est avancée, mais dans le palais de Lahore, nous discutons. Je dis ce que j’ai vu à mon vieux et brillant ami, philosophe et protecteur modeste, Ranjit Singh. Il me livre alors la clé de cette occupation.
« Les russes estiment devoir diriger la steppe, en se croyant les descendants de Genghis Khan. Ils ont été vaincus par les Hordes, mais pensent aujourd'hui être plus légitimes qu'eux. »

Longtemps, cette phrase tourne dans mon esprit comme des vautours le font autour de la carcasse d'un animal du désert. Mais, alors que nous marchons dans les couloirs vides et frais du palais, Ranjit me sourit et me rappelle les mots du Guru Gobind Singh, héros des guerres contre les khans Moghols.
« Lorsque tous les autres recours ont été épuisés, alors il est parfaitement juste de tirer l'épée. »

Je serre le vieil homme dans mes bras. C'est mon témoignage qui l'a convaincu ; c'est mon témoignage qui a su toucher le coeur d'or qu'il cache sous l'armure durcie par les épreuves. Je suis saisi par une vérité : je suis le témoin qu'attendaient les ouzbeks, et Ranjit sera leur libérateur.


Tara Singh, intellectuel-voyageur.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvailh Canmore
The Marv from Earth
The Marv from Earth
avatar

Messages : 1349
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : Duplex de bourgeoise dans l'arrière-pays finistérois

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 13:30

Après avoir connu un franc succès en Inde, les livres sikhs publiés ces dernières années réjouissent la haute société du Royaume-Uni. Ladies et lords se les arrachent, trouvant dans leurs lectures un loisir des plus dépaysants, au fil des descriptions crues, très pittoresques, et probablement fidèles de contrées sauvages encore inconnues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2572
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 14:01


Suite à la trahison de son allié et beau-père le roi Frédéric-Guillaume III de Prusse, l'Empereur de Russie se voit contraint de rompre tout accord diplomatique avec lui et de renvoyer son épouse Frédérique-Louise-Charlotte-Wilhelmine dans sa famille à Berlin, afin d'assurer sa sécurité. Trop de Russes la voient désormais comme un ennemi d'état, et nous ne pouvons allouer davantage de ressources à protéger notre épouse contre notre propre peuple dans cette situation de crise.

Nous n'apprécions guère les fictions produites dans le journal national de l'Empire Sikh pour servir sa propagande, mais quoi qu'on en pense, ce n'est pas l'encre sikh qui fait couler du sang russe, ouzbek et kazakh en Asie Centrale à l'heure actuelle, et supporter les singeries d'un gratte-papier est un moindre mal en comparaison.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1204
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 14:15


La rédaction du Times of India rappelle :

Que le Times of India est un journal tout à fait indépendant et féru de liberté journalistique,
Que "l'Empire Sikh" est un terme simplificateur employé par le Tsar pour désigner la Fédération du Penjab,
Qu'aucun contre-argument n'a été apporté aux affirmations de notre reporter de guerre à l'exception de "Franchement c'est faux",
Que les Ouzbeks et les Kazakhs sont, comme il a été prouvé par notre article, en cours de libération et que tous ceux qui se battraient aux côtés des russes le font assurément sans avoir le choix.


Le Times of India retransmet par ailleurs la déclaration de Ranjit Singh selon laquelle l'Empire Russe est invité à attaquer s'il le désire : après tout, le Penjab a lui aussi des montagnes et des forteresses, ça ne devrait pas dépayser l'armée des Carpathes.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2572
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 14:28

Le fait est qu'il n'y a eu aucune action militaire entreprise par la Russie dans les Khanats Ouzbeks, nos seules troupes dans la région ont été envoyées dans des territoires plus à l'Est et n'appartenant à aucun de ces états afin d'y établir une colonie, et nous avons été contraints de leur faire quitter la région afin de participer à la guerre contre l'Empire Ottoman, puis contre l'Autriche. Nous n'avons même pas envoyé le moindre administrateur à Khiva, Kokand ou Samarkhand, qui étaient entièrement indépendants jusqu'à ce que votre pays les place sous protectorat. Vos "armées de libération" en Asie Centrale n'affrontent actuellement aucun soldat russe, et votre invasion ne fait même pas partie des cinq principales préoccupations de la Russie à l'heure actuelle. Nous ne nous préoccupons pas plus de savoir quel nom se donne votre conglomérat d'états fantoches que vous ne vous souciez de savoir quel titre porte notre souverain, et quelle que soit le degré de mainmise de votre gouvernement sur vos élucubrations, il semble que vous placiez la liberté journalistique tellement haut que vous considériez le devoir de transmettre des informations véritables comme une atteinte à son encontre. Mais continuez de nous envoyez vos livres et votre presse à scandale, la Russie a besoin de tout le carburant possible pour alimenter ses cheminées durant les longues nuits d'hiver.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ServietSky
Fier enfant de la race
Fier enfant de la race
avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : BELGIQUE

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 15:39

Le gouvernement de la Grande Colombie répond désormais officiellement aux déclarations Argentines :

Monsieur le Président, avant toute chose, permettez-moi de m'excuser quant au retard des réactions de mon gouvernement face à vos déclarations. Cependant, maintenant que nous avons du temps pour cela, je vais procéder méthodiquement et honnêtement.

Comme vous le savez très certainement, une guerre a fait rage entre le Pérou et la Grande Colombie dans les années 1828-1829 sous une l'impulsion de l'ancien gouvernement péruvien. S'en est suivi une victoire colombienne. Il s'avère que le Pérou n'acceptant pas cette défaite, organisa des actions dans l'ombre contre l'unité colombienne. Nous devions agir et unir nos peuples sous une même bannière, une bannière qui nous représentait tous, nous les sud américains. Car oui, je ne défends pas seulement les Colombiens, les Équatoriens ou les Vénézuéliens, mais bien nous tous, citoyens de l'Amérique du Sud.
Alors mon attaque peut être vue comme une agression, car elle l'était. Mais elle était dirigée non pas contre le Pérou, mais son gouvernement hypocrite et sécessionniste. Nous avons mené notre combat, notre guerre.
Nous ne souhaitons pas un conflit diplomatique et encore moins militaire avec l'Argentine. Nous vous portons en haute estime et nous espérons vous revoir lors d'un prochain congrès que nous allons organiser pour la grandeur de l'Amérique du Sud.

Une missive est ensuite envoyée au dirigeant du Chili :

Monsieur le Président.
J'espère que vous avez bien mesuré la gravité de vos actes en effectuant une manœuvre militaire destinée à neutraliser les mouvements colombiens. Vous avez outrepassé votre légitimité en agissant de la sorte dans un conflit qui vous était étranger, et avez donc décidé de soutenir un ennemis de la Colombie. Pire encore, maintenant que le Pérou est intégré à la Colombie, vos forces sont désormais stationnées en territoire Colombien. La Colombie n'a jamais émis aucune déclaration allant à l'encontre de nos frères chiliens. Je vois votre peuple comme un peuple frère et amis. Cependant vous soutenez un gouvernement déchu et complètement irresponsable ; l'ex gouvernement péruvien. Nous l'avions déclaré ennemis à la Grande Colombie et ennemis de son propre peuple. Et vous, que nous estimions comme amis, le protégez, pire encore vous êtes prêt à nous engager militairement pour le défendre ! Aujourd'hui vous occupez un territoire colombien pour un gouvernement qui n'existe plus.
Monsieur, je vous le demande honnêtement, retirez vos troupes pour le bien être de nos peuples, nous ne voulons pas voir nos frères s'entre tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tibfon

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2017
Localisation : O Império do Brasil

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 16:34

Brasil


Mes chers homologues Américains,

J'appelle au calme entre les différentes puissances d'Amérique du Sud. Un guerre ne serait profitable pour aucun d'entre-nous.
Je tiens à rappeler que je suis lié par la Triple Alliance au Chili et à l'Argentine, ainsi qu'aux USA par un pacte de non-agression, les USA étant, aux dernières nouvelles, les alliés de la Colombie.
J'exhorte ainsi mes deux Alliés et la Colombie à trouver un terrain d'entente, peut-être pécuniaire.
Calculez donc les dégâts que causeraient une guerre ouverte, c'est impensable !

Le Brésil ne saurait probablement pas s'engager dans une guerre pour une raison aussi minime ; le sort du Pérou.

Mes salutations les plus sincères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
avatar

Messages : 2287
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 17:58

Les populations péruviennes brûlent des drapeaux brésiliens dans les rues de lima après que les gouvernements locaux aient relayé les dernières déclaration du président Brésilien.

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.jdrforum.com
Marvailh Canmore
The Marv from Earth
The Marv from Earth
avatar

Messages : 1349
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : Duplex de bourgeoise dans l'arrière-pays finistérois

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Lun 16 Oct - 18:09

HAHAHAHAHAHA §§§
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
avatar

Messages : 2287
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 2:12

ANNEE 1833


CARTE MONDE : http://image.noelshack.com/fichiers/2017/42/2/1508249366-carte-monde-1833.png
CARTE EUROPE : http://image.noelshack.com/fichiers/2017/42/2/1508199855-carte-europe-1833.png
TECHNOLOGIES  : http://image.noelshack.com/fichiers/2017/39/6/1506802232-tech1831.png

L'année 1833 fut faste pour la France. La vente de la Guyane aux USA a permis d'apporter des fonds frais aux projets d'investissements, l'économie française est notablement améliorée, juste à temps pour soutenir les combats à venir. En effet, en soutien de son allié autrichien se préparant à subir les assauts répétés de l'immense empire Russe, la France manoeuvre pour déplacer une armée à la frontière bavaroise depuis la France et deux autres à la frontière bavaro-autrichienne ou ils sont appuyés par les autrichiens pour préparer les défenses. Après plusieurs mois d'une drôle de guerre, les troupes bavaroises lancent enfin leur assaut et se heurtent aux défenses soigneusement préparées par les alliés. L'avancée est lente dans les cols de la frontière sud et relativement plus rapide à l'est. Les troupes françaises lancent alors le signal pour entrer en Bavière par la France. L'assaut est instantané et soutenu par les troupes prussiennes qui ont également déclaré la guerre à la Bavière et attaquent de l'autre côté, l'assaut est brutal et préparé avec soin. Les armées bavaroises se replient au pas de course vers leur territoire sous le harcèlement constant des troupes franco-autrichiennes. Les troupes françaises triomphent et rejoignent le siège de Munich établi par les prussiens, la ville tient toujours et les armées Bavaroises défendent ce qu'ils peuvent tout en appliquant la mobilisation générale bavaroise. Beaucoup de matériel de reserve à été perdu, beaucoup de populations sont déjà sous occupation, cependant les bavarois ne semblent pas résolu à la défaite.

Aux Pays-Bas, l'argent rentre à grands flots dans les caisses. Inquiets d'une possible indépendance chinoise, les dirigeants néerlandais passent à la vitesse supérieure et vendent des comptoirs sans demander l'opinion des peuples. La France, la Suède et les Etats Pontificaux ont d'ores et déjà acheté les leurs et l'empereur de Chine proteste vigoureusement. Autre bonne nouvelle pour l'économie néerlandaise, la vente du Surinam aux USA. L'économie florissante des néerlandais soutient largement leur politique d'expansion coloniale. Déjà très agressifs à Madagascar et en Afrique, le comble de la violence est atteint en Indonésie ou les colonnes de la mort néerlandaise parcourent les terres, contraignant les tribus autochtones et les principautés à signer les actes de protectorats les plus infamant possibles, souvent par la force, tout le temps par la menace. On parle déjà de bras coupés, de princes autochtones enlevés et exécutés. Les journalistes anglais sur place rapportent que les envoyés néerlandais ne reculent devant rien pour obtenir la signature validant leur prise de contrôle. Ecoeurées, les opinions mondiales s'émoeuvent pour ces pauvres autochtones, sans toutefois trop s'y interesser, l'Indonésie est si loin et les soieries flamandes si belles. A noter également la libération des prisonniers espagnols et l'application par la flotte néerlandaise des taxes du détroit de Gibraltar en collaboration avec la Grande Bretagne.

La prusse, triste deuxième dans la grande course à l'unification allemande a décidé de passer à la vitesse supérieure. La petite campagne de propagande pro-Berlin a rapidement laissé place à une politique agressive de manipulation, de placardages, de démarchage et de contraintes sur les princes allemands. La mise sous protectorat des états mineurs de la Confédération Germanique avec l'aide de diplomates de nombreux pays n'a été qu'un tremplin pour les phases suivantes du plan prussien. La suite des opérations s'est déroulée de façon méthodique et avec un sang-froid absolu ... Les armées prussiennes stationnées dans les états pontificaux accompagnent sur ordre du roi de Sardaigne deux armées piémontaises pour une offensive générale au nord des Deux Siciles. Non contents de refuser d'attaquer, les prussiens se coordonnent avec les troupes ennemies, renforcées de régiments étrangers sous uniforme sicilien et de mercenaires pontificaux, et effectuent une manoeuvre d'encerclement des troupes piémontaises. Les deux armées du piémont, assaillies par devant et derrière et trahie jusqu'au plus profond de leur stratégie et de la manière la plus fourbe possible, se retranchent en catastrophe sur les côtes entre Rome et Naples et opèrent une manoeuvre de rembarquement très périlleuse. L'opération est largement retardée par les combats navaux et les attaques de la flotte napolitaine. Les amiraux espagnols sont contraints d'ordonner la fin du blocus pour protéger le rembarquement. Enfin, la prusse, sans aucun respect pour rien, participent à l'offensive française sur la Bavière et traversent avec trois armées la frontière. L'année 1833 s'ouvrent sur des alliés trahis et un soleil radieux qui illumine Berlin, symbole astral de sa toute puissance et de ses triomphes.

Les tentatives diplomatiques de la Bavière sont pratiquement toutes contrées par des actions plus fortes prussiennes et elle ne parvient qu'à mettre le Wurtemberg sous sphère alors que le Mecklenburg et la confédération germanique passent sous protectorat prussien. Le destin malheureux des bavarois aura voulu qu'ils rejoignent leur allié russe dans une guerre truquée d'avance. Victorieux mais subissant de lourdes pertes dans les premiers temps de l'offensive sur l'Autriche, les bavarois se replient vers leur pays, moralement brisés par les nouvelles du pays qui se font de plus en plus mauvaises. Poignardée mais encore debout, la Bavière, au bord du précipice utilise tous les moyens à sa disposition pour continuer le combat alors que sa troisième armée est coincée dans sa capitale assiégée.

L'Autriche a son héros en la personne du général Klaus Von Ludden. Menacée par les ultimatums et déclarations de guerre de l'empire russe, l'Autriche a mis en cet officier valeureux toute sa confiance. Infatigable organisateur, il a sur préparer défenses efficaces dans les carpates et superviser la mobilisation ordonnée par l'empereur. Logisticien hors-pair, le général Klaus von Ludden a accompli des miracles avec ses conscrits sur le front russe du nord en repoussant les offensives pendant plusieurs mois en infériorité numérique à 1 contre 2. Les défenses Autrichiennes résistent et Vienne exulte avec l'annonce de l'entrée officielle en guerre de la France et de la Prusse à leurs côtés. Concentré uniquement sur la guerre, la mobilisation économique de l'Autriche est totale et les dettes s'accumulent.

Repondant présent à l'appel de son allié russe, la première armée suèdoise effectue un débarquement audacieux sur les côtes dalmates. Le plan était bon, mais les moyens investis sont en dessous de toute mesure, une portion seulement de la flotte Suèdoise accompagne les navires de transport et entrent en adriatique ou ils rencontrent une flotte Autrichienne prête à en découdre. Les terribles combats navals qui s'enchaînent et verront la mort de milliers de marins suèdois et autrichiens, on dénombre 20 navires coulés de chaque côté mais l'avantage est aux autrichiens qui, malgré leur léger sous-nombre, sont soutenues par des batteries côtières et parviennent à repousser la flotte militaire Autrichienne qui laisse derrière elle une grande partie des navires de transport coulés. Les soldats sont recueillis par les autrichiens et internés dans des camps de prisonniers, on en décompte près de 15.000 et 10.000 morts noyés dans les eaux de l'adriatique, les autres ayant réussi à fuir rentrent au pays, vaincus.
Dans un tout autre cadre, les troupes suèdoises ont également pris le contrôle de Zanzibar après des combats de courte durée contre le sultanat d'Oman.

La situation du Piémont est catastrophique. Deux armées sont encerclées sur les côtes napolitaines et assiégées par des troupes supérieures en nombre. Les mauvaises nouvelles s'accumulent avec le retrait de la flotte britannique et de leurs troupes qui partent vers d'autres aventures. Les troupes espagnoles et piémontaises réussissent un débarquement en Calabre mais sont rapidement stoppées par les armées hétéroclites rassemblées face à elles. Le blocus est brisé, les armées bloquées et le Piémont est isolé diplomatiquement avec les états italiens du pape et des deux siciles qui semblent désormais unis dans une même cause : Survivre. A noter également l'attaques de partisans anti-Piémont sur le palais royal, ceux ci, rapidement maîtrisés par la garde ont avoué sous la question être venu assassiner le roi de Piémont-Sardaigne avant d'être exécutés.
Enfin la mise sous sphère de la Suisse quand à elle est inutile face aux efforts prussiens qui placent le pays dans sa sphère.

Le moral remonte dans les villes du Royaume des Deux Siciles, les nouvelles du front sont excellentes et la situation a été renversée très rapidement. Les combats sont terribles et les pertes très lourdes, mais les conscrits napolitains font leur devoir avec abnégation sur tous les fronts. L'endettement napolitain est total et les observateurs économiques prévoient un effondrement de l'économie du pays si la guerre se poursuit ou si des fonds frais n'arrivent pas très vite.

Les aspirations coloniales de l'Espagne sont grandes dans la région du sud est asiatique, avec la mise sous protectorat du Vietnam et du Siam, les armées des deux pays déferlent sur le Cambodge avec l'appui de forces Espagnoles, le pays, rapidement envahi est immédiatement partagé entre les deux protectorats espagnols. Pourtant tout n'est pas rose pour l'Espagne, l'un de leurs armée a réussi à se replier en catastrophe du front napolitain nord et l'autre est bloquée avec les piémontais en Calabre. La retrocession des philippines et la libération des prisonniers de la "Guerre du Maroc" font toutefois du bien au moral des troupes, même si la cession des taxes de Gibraltar aux néerlandais est vécu comme une insulte.

En Grèce l'héllènisation des peuples occup ... libérés est intensive et le pays en profite pour développer son économie et se reconstruire. On parle toutefois de troupes grecques sur les fronts italiens mais personne n'a pu confirmer l'information.

A l'instar de l'Espagne, l'empire Britannique développe son empire colonial avec une ardeur totale. Ayant retiré ses troupes d'Italie, les annexions et offensives coloniales se multiplient. Ils subissent toutefois un revers en asie du sud est ou leurs efforts diplomatiques sont anéantis par les actions militaires et diplomatiques espagnoles. Pays-Bas, Espagne et Empire Britannique semblent vouloir se partager tout ce qui est encore disponible dans le monde et s'y emploie avec acharnement et beaucoup de courtoisie entre eux même.
La deuxième nouvelle des îles britanniques est mauvaise, le roi bien aimé Georges IV n'est plus et laisse sa place à son troisième frère, le prince Guillaume, qui règnera désormais en tant que Guillaume IV.

En Russie, l'année 1833 était à la guerre. Dans le respect de son ultimatum, l'empereur de Russie Nicolas Ier, lance ses forces à l'assaut des territoires Autrichiens et décrète la mobilisation d'une frange de sa population. Les nouvelles ne sont pas bonnes dans les balkans ou deux armées embarquent en mer noire et débarquent en Bulgarie avec confiance en ne rencontrant aucune opposition, l'offensive se poursuit dans les Balkans ou les russes se heurtent rapidement aux troupes autrichiennes, retranchées et préparées, les combats sont difficiles et la ligne de défense Autrichienne tient bon. Les pires nouvelles viennent pourtant du front des Carpates ou la première et quatrième armée russe, associées aux troupes de conscrits, se lancent à l'assaut des Carpates ou les attendent deux armées autrichiennes, des kilomètres d'ouvrages fortifiés payés à grands frais et surtout des centaines de milliers de conscrits autrichiens. Les assauts sont terribles et les officiers russes sont sans pitié, des vagues humaines s'enchainent sur les fortifications autrichiennes dans l'espoir de passer les cols et marcher dans le ventre mou de leur ennemi. Impossible, les morts se comptent par dizaines de milliers, les batailles apportent leur nuées de noms de soldats morts pour leur pays et les russes sont toujours bloqués dans les collines à la fin de l'année.

Aux USA, la guerre contre le Mexique est sur toutes les lèvres occultant d'autres nouvelles comme la mise sous protectorat de Haiti et l'accroissement de l'émigration massive en provenance d'Europe, notamment grâce à l'exode massif des polonais et des russes tentant de fuir la conscription et les fronts autrichiens. Les troupes américaines rallient rapidement les troupes texanes et chassent les mexicains du territoire avec une grande facilité, l'offensive se poursuivra jusque sur le Rio Grande et au dela. Un débarquement sur les arrières Mexicains permet la prise de Vera Cruz et les troupes américaines repoussent aisément toute contre attaque, les troupes marchent maintenant sur Mexico. Le Mexique est pris totalement de court et ses armées sont en loques. Les dirigeants du pays se sont dit prêts à négocier une paix avec les USA et les diplomates mexicains supplient leurs homologues de leur répondre.

La Colombie a probablement décidé d'un plan d'action en amérique latine, en effet, après la prise du Pérou et les tensions avec le Chili, les dirigeants colombiens rajoutent de l'huile sur le feu en plaçant la Bolivie sous protectorat par un habile coup diplomatique et militaire. Les armées se retranchent aux frontières et attendent la réaction.

Au Japon, l'ultimatum français, non suivi d'actions après son rejet, renforce la position du Shogun qui sort de cette crise avec brio. Pourtant les actions politiques de l'empereur se poursuivent et celui ci aurait exigé des daimyos favorable au pouvoir du Shogun qu'ils se soumettent et obeissent désormais à la seule volonté impériale. Certains l'ont fait, d'autres non et les deux camps sont désormais à couteaux tirés alors que le Shogun a ordonné le rassemblement de l'armée de ses fidèles. La guerre semble proche.

Arguant de pillages et de bandits ouzbèques traversant régulièrement la frontière, l'Empire Sikh a pris la décision de placer le Khanat sous protectorat, manoeuvres diplomatiques rapidement appuyées par des interventions militaires. Les troupes sikhs défilent sans rencontrer de résistance dans les villes ouzbèques et attisent la colère de ces derniers envers leurs anciens protecteurs : La Russie. L'offensive ne se fait pas attendre et les troupes Sikhs et Ouzbèques marchent vers le nord et traversent la frontière russe. Le front est totalement dégarni de troupes et l'armée sikh avance sans problèmes.

En Perse, l'effort de modernisation continue et les investissement économiques s'intensifient, surtout après la prise de l'Irak sur l'empire Ottoman. La région est rapidement administrée avec fougue et l'intégration se fait très vite.

Aux états Pontificaux, la grande nouvelle est la libération de Jérusalem et de la Palestine. Immédiatement les armées du saint père se précipitent pour sécuriser la ville qui est décrétée capitale commune avec Rome. Système original qui vise surtout à garantir la possession de la région pour longtemps aux états du pape.
Autre nouvelle, un effort de propagande terrible sur le Piémont Sardaigne, accusant le roi du Piémont de tous les maux, le pape et les journaux locaux relatent des faits innomables, pédophilie, proxénétisme et orgies infernales sont le plus souvent citées par des journalistes à l'esprit fécond.

L'Argentine se développe méthodiquement et renforce son économie et son image dans le monde. Fait nouveau, une campagne d'appel à l'immigration à été lancé auprès des pays Européens.

Au Portugal, peu de nouvelles si ce n'est le développement de l'armée et de l'économie, ainsi qu'une nouvelle visite de la reine Marie II à ses sujets.

Le Chili échappe de peu à la catastrophe avec la mise sous protectorat de la Bolivie et l'application juste avant ces évènements de l'accord de vente des régions côtières au Chili. Les armées Chiliennes se retranchent et observent les armées colombiennes faire de même à la frontière. On note aussi le début de la construction de lignes de chemin de fer qui parcourent le pays et le développement exponentiel du port de Valparaiso.

L'Empire Ottoman s'acharne à réduire sa décadence et amorce de grands mouvements de renouvellement de l'empire, les efforts semblent porteurs.

Au Brésil, le développement économique et la prise d'une colonie en Afrique sont des faits interessants, mais, la destitution de l'empereur Pedro II par le général Joao et l'avènement d'une république dont le général se déclare "Seul garant" obsurcissent rapidement toutes les informations qui filtrent du pays. Le général Joao a également décidé, pour le bien de la nation, de conserver le pouvoir jusqu'à la réussite de ses plans et de le rendre au peuple Brésilien lorsque celui ci sera capable de le recevoir.
Enfin, les efforts d'alphabétisation et d'instruction du pays sont empêchés par une terrible épidémie de Typhus qui s'est déclarée dans les quartiers portuaires de la capitale, malheureusement, le convoi chargé de ramener Pédro II au Portugal ou l'attendait sa soeur Maria était infecté et le Portugal subit également une épidémie. Aucune nouvelle de l'état de santé de l'ancien empereur Pedro n'a été annoncé.

CLASSEMENT :

Grandes puissances militaires : France, Grande-Bretagne, Russie, Autriche, Prusse, Pays-Bas, Suède (anciennement Piémont-Sardaigne), USA
Grandes puissances économiques : Grande-Bretagne, Etats-Unis, France, Pays-Bas, Piémont-Sardaigne, Prusse (anciennement Espagne), Portugal, Russie
Grandes puissances diplomatiques : Prusse, USA, France, Grande Bretagne, Pays-Bas, Suède, Empire Sikh, Autriche

Classement général (compilation des autres classements) :
- Grandes puissances : Russie, Grande-Bretagne, Espagne, Suède (anciennement Piémont-Sardaigne), France, Pays-Bas, Prusse, Autriche (anciennement Etats-Unis)
- Puissances moyenne : Colombie (anciennement Bavière), Piémont Sardaigne, Empire Sikh, USA, Portugal, Grèce, Japon (anciennement Deux-Siciles), Etats-Pontificaux
- Puissances mineures : Deux Siciles, Argentine, Perse, Chili, Brésil, Empire Ottoman, Bavière

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !


Dernière édition par SergueiBorav le Mar 17 Oct - 16:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.jdrforum.com
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
avatar

Messages : 2287
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 2:29

Petit HRP pour vous dire que les stats arriveront probablement le week end prochain (je déménage cette semaine pas le temps sorry lol).
Et pour dire aussi que les trois qui tentaient de mettre le Sokoto sous protectorat c'est non, le Sokoto ça rime avec clodo, vous voulez les terres ? Envoyez des armées tout péter, les zones grises en afrique ne représentent pas des pays à part entière mais des tribus vaguement organisées et donc des centaines de tribus et clans différents : Impossible d'infiltrer leur administration pour leur faire signer des traités en masse.

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.jdrforum.com
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 22
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 10:53



Allocution de Charles XIV Jean, roi du Danemark, de Norvège et de Suède, concernant deux nouvelles réformes :

Il est évident que ces dernières années de nombreux évènements ont marqué notre royaume. Outre la réunion des Royaumes de Norvège et de Suède, l'année 1832 a vu le rattachement du Royaume du Danemark à la Couronne. Il nous apparait qu'aujourd'hui le terme de Royaume de Suède n'est plus représentatif de la situation réelle. Nous sommes extrêmement attachés à la diversité de nos peuples, et sommes également très fiers de l'union ayant permis à la Scandinavie de se relever, après le lent déclin qui nous a frappé depuis la Grande guerre du Nord. Les royaumes scandinaves ont un jour réussi à s'unir sous un même blason, comme aujourd'hui. Il est ainsi temps d'officialiser cette situation de fait.

Les Norvégiens, les Danois et les Suédois sont tous nos sujets, et aucune distinction ne doit être faite. Dès lors, nous avons décidé de changer le nom de notre royaume. Nous proclamons donc solennellement que le Royaume de Suède sera réorganisé en un Royaume uni de Scandinavie (ou Royaume uni scandinave). Cela entrainera traditionnellement un changement de drapeau et d'armoiries, qui symboliseront dorénavant la réunion des peuples scandinaves. De plus pour renforcer cette volonté unioniste de la Couronne, les symboles représentatifs des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire seront placés de façon équitable dans notre Royaume. Ainsi, le Palais Royal se trouvera à Stockholm, le Riksdag à Copenhague et la Cour Suprême à Oslo. En ce sens, la Couronne transmet à chacun des peuples constituant notre nation une partie du pouvoir souverain.

En parallèle, et en conséquence, la Compagnie suédoise des Indes occidentales et orientales est rebaptisée Compagnie scandinave des Indes occidentales et orientales. Il est à noter que le territoire colonial sous le contrôle de la Compagnie a grandement augmenté durant l'année, et en conséquence notre responsabilité vis-à-vis des populations occupant les colonies.
Le libéralisme qui teinte toute la politique scandinave ne doit pas s'arrêter au territoire métropolitain. En cela, nous déclarons aujourd'hui officiellement que les peuples de nos territoires d'outre-mer jouiront des mêmes droits et des mêmes prérogatives que tous les citoyens de la Couronne. Chaque sujet est donc un citoyen à part entière, et tant que notre royaume vivra, il le restera.

Puisse l'avenir être radieux pour la fière nation scandinave !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 16:03



Communiqué officiel du Gouvernement US

Au vu de la tournure qu'à pris la guerre entre les USA, l'USCA et le Mexique, le Gouvernement US invite à une réunion diplomatique tripartite à Washington pour discuter des conditions d'une cessation des hostilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 22
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 16:04




Sa Majesté Charles XIV Jean, roi du Royaume uni de Scandinavie, annonce la ratification d'un pacte de non-agression d'une durée illimitée entre le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande et le Royaume uni de Scandinavie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
avatar

Messages : 2287
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 16:10

Le gouvernement Mexicain accepte la proposition des USA et enverra une délégation à Washington au plus vite.

_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.jdrforum.com
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1204
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 16:31

               




Traité de Kokand





Par la présente, l'Empire Russe et la Fédération du Penjab s'engagent dans un accord de paix suite aux brefs affrontements de la steppe.


Les territoires occupés par la Fédération du Penjab sont transférés aux Khanats Ouzbeks, eux-mêmes unifiés sous la houlette du Khaganat de Touran, état des peuples turcs de la steppe, qui ne revendiquera aucun territoire russe par la suite ;

L'indépendance du Khaganat de Touran est reconnue par l'Empire Russe et par la Fédération du Penjab. Ces derniers se donnent la lourde tâche de les guider dans leur nouvelle liberté pour les intégrer de la manière la plus appropriée possible au concert des nations ;

L'Empire Russe s'engage à ne pas limiter l'immigration des peuples turciques dans le nouveau Khaganat de Touran. En contrepartie, la Fédération du Penjab et le Khaganat de Touran s'engagent à n'opérer aucune mesure de rétorsion à l'égard des Russes, et à ne pas limiter leur retour en Russie s'ils le désirent ;

La Fédération du Penjab et l'Empire Russe déclarent une période de paix et de non-aggression entre leurs deux Etats de quinze ans (en comptant les dix ans de bond dans le temps : la période de paix peut changer selon la durée de celui-ci si elle change). Par ailleurs, l'Empire Russe reçoit le droit, au cours de cette période de paix (puis tacitement renouvelable), de traverser militairement le territoire qui lui appartenait, à condition d'en avertir la Fédération du Penjab et le Khaganat de Touran au préalable.

Puisse la paix subsister longtemps !

Le Protecteur du Penjab signe le traité.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"


Dernière édition par Dodo le Mar 17 Oct - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2572
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 16:36


L'Empereur de Russie signe également.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvailh Canmore
The Marv from Earth
The Marv from Earth
avatar

Messages : 1349
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : Duplex de bourgeoise dans l'arrière-pays finistérois

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 16:55


Nous, Guillaume IV, par la Grâce de Dieu, roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, défenseur de la foi,

Signons ce pacte. Puisse-t-il durer.


Dernière édition par Marvailh Canmore le Mer 18 Oct - 16:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1204
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 19:42




Le Protecteur du Penjab et le Khagan de Touran ont annoncé à tous les dirigeants concernés, la Perse et la Chine par l'entremise de leurs amis hollandais, l'établissement d'une doctrine de non-intervention du Kaghanat.

Le Khaganat se refuse à revendiquer quelque territoire que ce soit hors de ses frontières à sa fondation, à la condition expresse que les peuples turcophones soient traités de manière égale aux citoyens du pays dans lequel ils vivent.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aedhr
Celui qui ne craignait pas Staline
Celui qui ne craignait pas Staline
avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 23
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 19:58

Le Royaume des Pays-Bas Unis ratifie cet accord au nom de nos amis chinois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raft_Wars
Plutôt la mort que la souillure
Plutôt la mort que la souillure
avatar

Messages : 1067
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 20
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 20:00

Le Shah de Perse ratifie cet accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuciusLanda
Macroniste rampant
Macroniste rampant
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 22
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 20:50



Traité de Zadar (1833)

Charles XIV Jean, roi du Royaume uni de Scandinavie, et François Ier d'Autriche, empereur d'Autriche, ont ratifié un traité de paix.

Outre la prononciation de la paix, il est décidé que les deux nations respecteront un pacte de non-agression d'une durée minimum de 3 ans. De plus l'Empire d'Autriche a accepté de céder ses colonies africaines et arabes au Royaume uni de Scandinavie en contrepartie d'un dédommagement financier.

L'Empereur François 1er d'Autriche a, dans sa grande mansuétude, accepté les excuses scandinaves en reconnaissant que le Royaume uni de Scandinavie n'avait fait qu'honorer ses engagements en lui déclarant la guerre.

Puisse cette paix être durable, et qu'elle soit la base de la naissance d'une amitié sincère entre nos deux peuples.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 421
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   Mar 17 Oct - 23:15



Communiqué officiel du Gouvernement US

Les négociations pour mettre fin à la guerre au Texas et au Mexique ont abouti à un accord de paix. Toutes les parties présentes à ces négociations sont heureuses d'avoir pu trouver des contreparties pour chaque belligérant, quel que soit son camp.

Puisse la guerre ne plus jamais venir troubler les Amériques du Nord et du Centre.

Traité de paix, amitié, frontières et peuplement avec la République du Mexique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peuples et Nations - 1830   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peuples et Nations - 1830
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Tous Peuples] Arcs
» LA BATAILLE DES NATIONS - LEIPZIG - 1813
» Massacre par les Nations Uni en Haiti
» Peuples au Sud de l'Ithilien et à l'Est de la Mer de Rhûn
» 4eme mois : Chrono des nations !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Les jeux :: Mondes Virtuels et Jeux de Rôle textuels-
Sauter vers: