Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cénacle] Politique intérieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1196
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 23

MessageSujet: [Cénacle] Politique intérieure   Dim 28 Fév - 1:30

POLITIQUE INTÉRIEURE DU CÉNACLE DE SAMUHA
par Heinz R. Ichsburg



Si la politique interne au Cénacle est peu connue, l'érudit se doit d'en chercher les raisons plus que de juger.
Elles ne sont pas, d'ailleurs, très complexes à appréhender. Tout d'abord, le Cénacle est depuis très longtemps une organisation très fermée, pour des raisons diverses et variées (cf. mon Histoire condensée du Cénacle de Samuha) ; société odren, guilde de magiciens secrétistes, parfois persécutés et persécuteurs, ils parlent peu d'eux. Ensuite, bien sûr, peu de gens les ont réellement étudiés comme je le fais. Enfin, le Cénacle a très longtemps été -et est toujours- incompris dans sa politique intérieure. Son organisation, basée sur les débats et les réunions internes, est parfois peu compréhensible pour les descendants des rois siss ou humains.
Ce bref travail s'attelle donc à détailler la politique interne du Cénacle, de la manière la plus juste possible.

I) Factions

Le Cénacle est divisé, en son sein, en de très nombreuses factions plus ou moins puissantes. Elles ont, au cours des années, pris plus ou moins d'importance, tant en matière d'influence politique que de puissance pure ou de connaissances.

Le principal parti, à l'heure actuelle, est celui du Comité Chercheur. Monté au pouvoir avec le Conseiller Ayvari en 9850, il est formé de nombreux magiciens très isolationnistes, mais extrêmement marqués par un intérêt toujours croissant pour la science et la thaumaturgie. Il a été, avec le Conseiller fondateur Ayvari, le principal moteur de la création de Duja Samuha et de l'implantation du Cénacle sur l'île.
En son sein se dégage aussi une tendance, celle de l'actuel Conseiller Paraan, nommée du nom poétique du Bâton. Loin d'être un instrument de guerre, le Bâton est ici représentatif du bâton de pèlerin des premiers Etjas. La tendance n'est pas réellement expansionniste, mais elle est favorable à une ouverture croissante aux autres états, notamment par l'ouverture d'ambassades et de guildes. Elle reste, de plus, extrêmement attachée aux idéaux d'indépendance et de recherche.

Si l'on doit parler d'un seul autre parti, il faut sans doute mentionner la très réduite Briqueterie. Société à demi-secrète au sein du Cénacle, elle est née lors des grandes purges et se revendique du Conseiller fondateur Saïs. Les membres de la Briqueterie sont extrêmement traditionalistes, en ce sens que la plupart cherchent à relancer les vieux rituels odrens de Samuha, et bien souvent à se venger. Ils n'ont jamais été réellement influents, mais l'implantation à Duja Samuha les a faits sortir de l'ombre, pour chercher à pousser le Cénacle dans une direction plus offensive. Les Conseillers Ayvari et Paraan, selon de nombreux avis, se sont servis d'eux pour gérer aisément les éléments les plus belliqueux du Cénacle ; après tout, ils tiennent plus que quiconque à l'indépendance de l'organisation.

Les factions les plus récentes sont réunies au sein du Parti de Sénos, du nom (très logiquement) de son fondateur, Sénos Adalin, un humain. Le Parti lui-même rassemble de nombreux groupes d'intérêt de plusieurs races non-Odrens. Ils ne sont ni opposés à la politique du Cénacle, ni même interdits d'accès dans les autres factions ; le Parti vise simplement à promouvoir leurs intérêts, à empêcher qu'ils ne soient éventuellement opprimés ou discriminés, que ce soit officiellement ou officieusement.

[À suivre]

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1196
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: [Cénacle] Politique intérieure   Ven 11 Mar - 5:13

II) Écoles

En plus des factions aux buts variés, au nombre peu défini et à l'organisation parfois changeante, on trouve aussi au sein du Cénacle plusieurs regroupements de magiciens, décidés à travailler sur un sujet particulier. Ces regroupements sont beaucoup plus organisés que les factions, et sont légèrement à part. Si l'organisation interne diverge parfois (et sera détaillée dans chaque sous-chapitre consacré à l'École en question), le Cénacle reconnaît l'autorité des Doyens sur leurs Écoles, et ceux-ci disposent d'une voix double lors des réunions diverses qui émaillent la vie politique de l'organisation. Chaque membre du Cénacle est membre d'une École, à l'exception seule du Conseiller, considéré comme au-delà d'elles et habile dans toutes les formes de magie.
Il est à noter que si les Écoles sont liées à des types de magie particuliers, leurs membres ne sauraient limiter leur soif de savoir. L'École est en générale plus indicative d'un devoir au sein du Cénacle ou d'une focalisation sur certains travaux que d'un réel vœu de maîtriser un seul talent.

A) Les Thaumaturges
Traditionnellement, on considère que la première École est celle des Thaumaturges. Reconnaissables à leurs robes rouges, ils forment l'ossature même du Cénacle. Ils sont malgré leur nombre (près de la moitié des magiciens du Cénacle) souvent peu considérés par les autres Écoles. En effet, la Thaumaturgie est au sein du Cénacle l'utilisation pratique de la magie, plus que la réelle recherche théorique ; bien souvent donc, les Thaumaturges sont des novices, encore occupés à apprendre les arts basiques (télékinésie, illumination, projectiles) ou des bureaucrates, restés Thaumaturges pour passer moins de temps à travailler sur leurs sorts.

B) Les Trublions
La seconde École est celle des Trublions, les experts en Pyromancie du Cénacle, aux robes jaune safran. Leur nom originel, en samuhan ancien, semble désigner un brandon enflammé, une étincelle ou une langue de feu ; s'il a changé avec le temps, c'est que le surnom de "Trublions" leur a été affublé en guise de raillerie pour leur manière parfois brutale de s'immiscer dans les débats entre chapitres. Plutôt que de se sentir insultés, ils ont accepté le nom et l'ont adopté très officiellement, fidèles en cela à leurs manières souvent provocatrices et narquoises. S'ils sont parfois considérés comme brutaux et peu réfléchis, il est à noter que ce n'est qu'une image que beaucoup se donnent ; les Trublions sont en réalité d'excellents pyromanciens. Les mages de bataille sont bien entendus tous ou presque des Trublions.

C) Les Hermétiques
Viennent ensuite les Hermétiques, qui forment encore une part non-négligeable du Cénacle. Enveloppés dans des robes comme de bien entendu noires, ils sont les nécromanciens et les asservisseurs d'esprit de l'organisation. Contrairement à ce qu'on pourrait cependant penser, ils sont extrêmement conscients de leur image et particulièrement vigilants quant aux actes de leurs membres. C'est la seule École qui dispose d'un service d'ordre interne ; celui-ci, sombrement nommé "Son Propre Acte" (sans que ses membres n'aient de désignation individuelle) est en général le premier à frapper les magiciens les plus dangereux. Originellement utilisé pour écraser la dissidence au sein de l'École, il a été intégré lors de la purge de 8695 par la Conseillère fondatrice Pisha comme sécurité interne du Cénacle. Les nécromanciens forment ainsi les meilleurs chasseurs de nécromanciens ; tout mage fou est bien souvent tué par Son Propre Acte.

D) Les Premiers & les Élémentaires
Les Premiers et les Élémentaires forment deux Écoles mineures, mais non-négligeables. Formées de fidèles respectivement de la Primauté et de la Déesse, et reconnus à leurs robes violettes et vertes, ils sont la seule École réellement liée à une faction, le Parti de Sénos, dans laquelle ils militent fréquemment pour obtenir des postes plus importants que leurs postes actuels. Ils sont en effet vivement encouragés à travailler à leurs recherches plus qu'à servir le Cénacle physiquement au jour le jour, une situation en cours de changement au moment de l'écriture de cet ouvrage.

E) Le Gantelet
L'avant-dernière École est celle du Gantelet. Les magiciens du Gantelet portent le blanc ; il est à noter cependant que, du fait d'un point précis de règles (la robe blanche, symbolique du Cénacle lui-même, est normalement réservée au Conseiller), ils ne portent jamais de robes, et leurs préfèrent en général les armures. Là où les Trublions sont les mages de guerre et les pyromanciens du Cénacle, les mages du Gantelet sont les enchanteurs et les chefs de bataillon. Contrairement à la plupart des mages, ceux-ci reçoivent un entraînement militaire extrêmement strict et apprennent le plus possible de sorts de soutien (comme des sorts de boucliers) pour appuyer les potions et les enchantements qu'ils fournissent aux troupes. Ils ont aussi adaptés plusieurs sorts aux champs de bataille, pour faire parvenir les ordres aux soldats le plus rapidement et efficacement possible, par exemple. Quel que soit son rang ou sa puissance, tout magicien du Cénacle à l'exception du Conseiller se doit d'obéir à un Chevalier ou n'importe quel autre membre supérieur du Gantelet en situation de bataille (ils sont bien entendu dispensés d'obéir aux Écuyers, qui n'ont pas encore reçu le droit de porter les armes au sein du Gantelet). Enfin, ils forment aussi les rares troupes de combat du Cénacle, dont leurs bretteurs.

F) Les Façonneurs
La toute dernière École, et particulièrement récente puisqu'elle a été fondée de mémoire d'homme, est celle des Façonneurs. Dérivés des Thaumaturges (on dit que leurs robes marron sont les robes rouges des premiers, salies par la terre et la poussière dans laquelle ils travaillent), ils forment les maîtres de l'animation du Cénacle et sont par le fait même employés comme les constructeurs, animateurs et commandants des golems de l'organisation, peu importe le rôle de ces derniers. Ils sont bien souvent considérés comme l'École la plus ouverte aux innovations, voire la plus pragmatique.

Annexe 1 : Urbanisme
Le lecteur attentif aura noté que les Écoles sont classées d'une manière dite à l'origine traditionnelle. Je m'attacherai plus en détails à leur histoire, mais cette classification se retrouve dans la construction même du bâtiment principal de Duja Samuha.
On trouve en effet, dressée vers le ciel, la tour blanche et bleue (et donc symbolique du Cénacle) du Conseiller, qui accueille aussi les audiences d'ambassadeurs étrangers, les réserves d'objets magiques et les réunions. En cercles concentriques autour de celle-ci se trouvent ensuite le Collège de Thaumaturgie (les bureaucrates permettent ainsi le fonctionnement de l'organisation), le Collège des Trublions (souvent qualifiés de "dernière défense" pour leurs manières violentes ; il est à noter que même cette dernière défense se situe géographiquement avant le système administratif de l'organisation), le Collège Hermétique (qui s'assure de surveiller et, par sa localisation même, et extrêmement surveillé en retour), le Temple (la désignation courante pour les Collèges Premier et des Éléments, symboliquement maintenus sous surveillance par le Collège Hermétique qui protège l'accès aux sphères les plus centrales), le Mur (la désignation des laboratoires et des casernes du Gantelet, qui servent ainsi de muraille pour le reste du Cénacle) et bien sûr le reste de l'île de Duja Samuha (associé par défaut aux Façonneurs, qui ont refusé de travailler à la construction formelle d'un Collège pour se concentrer plutôt sur leurs travaux).
Cette interprétation de l'organisation n'est qu'une théorie, et n'a jamais été confirmée officiellement ; on peut remarquer cependant que les bâtiments des plus anciennes branches du Cénacle (jusqu'au Collège Hermétique) ont la désignation de "Collège", tandis que les autres, plus récents, ont des noms plus descriptifs.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Cénacle] Politique intérieure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seule l'explosion intérieure permet de briller. // ft. Willow
» Pour une redéfinition de la politique extérieure d’Haïti
» Qui vient troubler ma paix intérieure ? [Tissudouw ;D]
» You're such a backstabber | Calixte
» [FE] L'Aventure Intérieure - Evènement #64

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV :: La Primauté, le Protectorat et les Primitifs-
Sauter vers: