Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [JDR] Le Grand Questionnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1196
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   Sam 31 Oct - 20:40

Parce que c'est la base.



_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   Sam 21 Nov - 13:42


DEUXIEME SEANCE : Rencontre forestière.

Le convoi marchand quitta Fallcrest et emprunta la King's Road en direction de Harkenwold. Le marchand fit avancer la caravane à marche forcée pour gagner du temps, permettant à la compagnie d'atteindre la forêt à la fin du deuxième jour. Un campement fut établi sous les arbres pour passer la nuit.

Profitant de l'obscurité, une troupe de brigands s'élança à l'assaut des mercenaires endormis. Gideon (Aedhr), de garde cette nuit-là, fut le premier à réagir, et engagea rapidement le combat ... Avant de faire tomber son arme suite à un échec critique. Fifrelin (Arkantos), qui dormait dans un arbre, eut la surprise de voir une forme sombre accourir jusqu'à sa cachette et grimper à son niveau. Il s'agissait de Favelhas (Hames), un rôdeur demi-elfe aux intentions inconnues. Fifrelin décida alors de sauter de son perchoir et atterrit sur un cheval de la caravane qui était attaché en dessous. Favhelas, lui, tenta de tirer sur un garde du corps du marchand, mais son mouvement pour bander son arc fut gêné par des branchages, et son arme tomba au sol suite à un échec critique. Fanfreluche (Tem), quant à elle, usa de son arbalète et de ses couteaux de lancer pour s'attaquer à brigands venant vers elle.

Alors que Gideon faisait une roulade pour récupérer son arme et se mettre hors de portée de son agresseur qui venait de lui porter un coup, un garde du marchand empala ce dernier avec sa lance. Favelhas saura de l'arbre pour récupérer son arme et grimpa sur la tente du marchand pour reprendre de la hauteur. Fifrelin tenta sans succès de contrôler le cheval sur lequel il avait atterri, tandis que Fanfreluche poursuivit ses tirs sur les ennemis en mouvement. Un brigand tenta d'attaquer Fifrelin avec sa lance, mais il eut la mauvaise idée d'arriver derrière le cheval, qui lui décocha une violente ruade dans la mâchoire, le mettant hors combat.

Favelhas tira alors sur le cheval de Fifrelin. L'animal se cabra et fit tomber le gnome au sol. Celui-ci se releva rapidement et fit une rapide passe d'armes contre un autre brigand qui cherchait à attaquer Fanfreluche, attirant son attention. Fanfreluche en profita alors pour planter à plusieurs reprises sa dague dans le dos de l'agresseur, qui s'effondra au sol dans un hurlement de douleur. Gideon, de son côté, fit un large mouvement de taille avec son épée à deux mains et ouvrit assez largement la cage thoracique du dernier brigand attaquant cette partie du campement.

Marnog (Silvio) sortit alors de sa torpeur, et voyant Favelhas sur la tente, il lui lança une injonction simple : "viens". Le demi-elfe ne put résister et descendit de sa cache jusqu'au nain. Il retrouva ses esprits lorsque Fanfreluche lui tira un carreau d'arbalète, le blessant légèrement, et il se précipita alors pour remonter sur la tente du marchand. Gideon, quant à lui, détacha son propre cheval et s'élança à la poursuite des fuyards.

Favelhas, encerclé, décida finalement de se rendre et de se constituer prisonnier. Il fut mis avec un brigand assommé par Gideon pour être interrogé. Si le brigand n'apprit pas grand chose au groupe, Favelhas révéla avoir pour ennemis jurés les nains, ce qui ne manqua pas d'énerver Marnog, chargé de son interrogatoire. Le prêtre de Nerull vida alors une flasque d'huile sur le demi-elfe et y mit le feu. Entendant les cris du prisonnier, le marchand arriva et s'offusqua de cette torture. Il somma le groupe de laisser le demi-elfe partir ou de l'achever tout de suite, il était hors de question de brûler vif quelqu'un dans la caravane. Marnog, pragmatique, dégaina alors une dague rituelle et égorgea Favelhas. Par la suite, il lui coupa la tête pour récupérer son crâne.

Il y avait eu trois morts dans les mercenaires de la caravane, et deux blessés graves. Marnog se proposa, en tant que prêtre, d'aller à leur chevet. Au premier, il fit un Toucher de Nerull, tuant instantanément l'homme agonisant. Au second, il prépara un cataplasme qui, s'il ressemblait à n'importe quel cataplasme, ne laissait en réalité guère d'espoir de guérison au malheureux.

Après avoir emmené les corps des victimes du combat hors du campement, les mercenaires retournèrent se coucher pour les quelques petites heures restant avant le lever du jour ...

PROCHAINE SEANCE : Samedi 21 novembre à 14h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   Sam 21 Nov - 19:48


TROISIEME SEANCE : Nagez, grimpez, infiltrez !

Le réveil du convoi au lendemain de l'attaque fut tardif. Le soleil était déjà levé quand le groupe émergea de sa tente. Le marchand convoqua nos quatre aventuriers et les félicita pour la brillante défense qu'ils avaient mené hier soir. Cependant, il leur révéla que plusieurs caisses avaient été dérobées dans la fureur de la bataille, dont notamment un coffret ouvragé cadenassé auquel il tenait particulièrement. Il proposa donc aux quatre mercenaires, au vu de leurs capacités martiales, de poursuivre les brigands pour récupérer ce coffret, et de se donner rendez-vous à Harkenwold pour le paiement de la paie d'escorte (150po chacun), plus une prime de 50po par personne si le coffret était ramené intact. Le groupe négocia le paiement d'une avance de 50po sur la paie d'escorte, ce qui fut accepté par le marchand, et ils obtinrent d'un garde de la caravane quatre rations supplémentaires chacun. Ils partirent alors vers le Sud sur la trace des brigands.

Le pistage des fuyards fut assez simple jusqu'à la rivière Blanche. Ils furent cependant confrontés à un problème : il n'y avait pas de pont, pas de passage à gué, et plus de trace des pillards. Fifrelin (Arkantos) engagea alors la discussion avec un renard pour qu'il lui indique où sont passés les hommes, en échange d'une ration de nourriture. Ils furent ainsi aiguillés jusqu'à un endroit que le prisonnier de Gideon (Aedhr) identifia comme le lieu de passage des brigands. La rivière se rétrécissait au niveau d'une cascade, permettant de tirer des cordes pour faire passer des hommes.

Réalisant que son cheval ne pourrait pas traverser la rivière, Gideon chargea Fifrelin de garder son animal, contre une caution de 50po versées par le gnome au guerrier. Gideon se dévêtit et traversa la rivière avec une corde tenue par Marnog (Silvio), et l'attacha sur la rive Sud. Fanfreluche (Tem) profita de son faible poids pour traverser le pont en corde avec les réserves de nourriture, et les équipements lourds de Gideon et Marnog furent arnachés et tirés de la rive Nord sur la rive Sud.

A peine ce transfert était-il achevé que trois brigands surgirent du Sud et s'attaquèrent à Gideon et Fanfreluche. Marnog sécurisa rapidement le prisonnier sur la rive Nord, tandis que Gideon se saisit de son épée et combattit dans le plus simple appareil, tel le spartiate qu'il incarne au sein de ce groupe. Sans trop de soucis, les trois brigands sont éliminés, l'un d'entre eux tombant d'ailleurs dans la rivière et étant emporté par le courant. Le groupe put alors finir de faire traverser Marnog et le prisonnier, et se rééquipa pour poursuivre sa route.

Ils arrivèrent à proximité du campement des pillards après la nuit tombée. Le prisonnier fut baillonné et ligoté à un arbre, pendant que Fanfreluche profita de sa petite taille et de sa discrétion pour faire une reconnaissance des lieux, identifiant quatre sentinelles et deux gardes à l'entrée d'une maison. Avec ces informations, un plan de bataille fut rapidement établi : une sentinelle devait être attirée par une injonction de Marnog pour être éliminée, puis la maison devait être assaillie par surprise.

Le plan connut un premier accroc lorsque le groupe s'avança. La discrétion ne fut pas de mise puisque Gideon et Marnog avaient conservé leurs armures de mailles, et la sentinelle les repéra avant que Marnog n'arrive à être assez proche pour lancer son sort. Le second accroc fut que ladite sentinelle, reconnaissant le bruit des cottes de mailles comme n'étant pas un bruit naturel de la forêt, sonna l'alerte.

La résistance acharnée du garde ne suffit pas à le sauver. Il blessa toutefois Gideon avant de succomber. En arrivant à la maison, trois gardes les attendaient, ainsi qu'un archer à une fenêtre qui se révéla par la suite sans parvenir à être déterminant. Les trois brigands furent à leur tour tués, non sans blesser encore le guerrier. Le groupe passa alors à la phase finale de son plan : l'attaque de la maison. Marnog se présenta à la porte tandis que Gideon et Fanfreluche guettaient depuis des fenêtres. Un brigand s'opposa au nain, un autre tenta d'attaquer Fanfreluche mais cassa sa lance sur le mur, tandis qu'un mage, depuis l'intérieur, blessa la halfeline par des projectiles magiques.

Fanfreluche, comprenant qu'elle ne pourrait pas entrer discrètement par cette fenêtre, entreprit de contourner la maison pour prendre le mage par surprise. Le brigand sans lance sortit pour tenter de poursuivre Fanfreluche, mais fut attaqué par Gideon. Marnog, quant à lui, vit son adversaire faire un pas de côté pour laisser la place à un homme massif brandissant une épée à deux mains. Le premier coup fut dévié par le bouclier. Le deuxième coup faillit faire perdre connaissance à Marnog, qui perdit beaucoup de sang et tituba en arrière. Dans une ultime prière à son dieu Nerull, le prêtre releva une dernière fois son bouclier, qui fut arraché par un troisième coup d'épée. Marnog sombra dans l'inconscience.

Gideon et Fanfreluche, pendant ce laps de temps, achevèrent le brigand qui était sorti par la fenêtre. Ils se repositionnèrent au coin de la maison pour prendre par surprise celui qui semblait être le chef de cette bande. Le coup d'épée de Gideon toucha, mais ne suffit pas à mettre le barbu au sol. Ce dernier para un deuxième coup de Gideon tandis que Franfreluche ne parvenait pas à passer son armure, malgré une attaque en tenaille dans le dos. D'un grand coup de taille, il envoya Gideon percuter le mur de la maison. Le guerrier, tombant au sol, sombra à son tour dans l'inconscience.

Voyant ça, Fanfreluche profita d'être dans le dos du chef pour ... Prendre ses courtes jambes à son cou.

PROCHAINE SEANCE (Silvio et Aedhr) : Samedi 28 novembre à 14h30
PROCHAINE SEANCE ( Arkantos et Tem) : ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   Dim 31 Jan - 0:11

QUATRIEME SEANCE 0.1 (Aedhr et Silvio) : Le réveil difficile

Gideon et Marnog se réveillèrent avec de vives douleurs, mais furent surpris de constater qu'ils avaient des bandages et qu'on les avait maintenu en vie, bien que fermement ligotés. Ils furent longuement questionnés, torturés, interrogés, et avouèrent finalement l'objectif de leur mission : récupérer le coffret en bois ouvragé.

Ils négocièrent ensuite longuement leur libération avec leurs ravisseurs, n'hésitant pas à leur donner des informations (vraies comme fausses) sur la caravane dans l'éventualité d'une autre embuscade. Ils furent finalement libérés après quelques jours de captivité, même s'ils constatèrent qu'une partie de leur or avait été prélevé.

Ils prirent alors la route de Kalton Manor, la cité la plus proche de là où ils se trouvaient.

QUATRIEME SEANCE 0.2 (Dodo, Serguei, Tem) : La rencontre providentielle

Fanfreluche, après avoir pris la fuite du combat contre les brigands en abandonnant Gideon et Marnog, tenta de repartir vers le Nord pour retrouver Fifrelin, laissé sur l'autre rive de la rivière avec le cheval du guerrier du groupe. En arrivant à une route, il observa une petite équipe d'une demi-douzaine de personnes marcher vers l'Est, avec visiblement l'intention de faire autre chose que de cueillir des champignons. La halfeline, cachée dans les buissons, resta en visuel de cette troupe ... Jusqu'à ce qu'elle s'arrête au niveau d'une route en S, qu'elle se sépare et que chaque mercenaire cherche à se cacher dans les environs. L'un d'eux vint dans la direction de Fanfreluche, qui paniqua et se jeta sous un arbuste, attrapant les branches basses et les tirant vers le bas pour se cacher. Si le mercenaire ne vit pas la halfeline, il vit toutefois ... Un arbuste anormalement tendu vers le bas. Il dégaina son épée et s'avança.

"Bonjour !" lui lança l'arbuste.

Ne perdant pas son sang froid, le mercenaire donna un grand coup de taille avec son épée, ce qui surprit la roublarde qui ne parvint pas à esquiver l'attaque. Gravement blessée, elle sombra dans l'inconscience.

Un peu plus tard, Nenirion (Serguei), le demi-elfe rôdeur, chassait dans la Harken Forest ... Du moins jusqu'à ce qu'un hennissement retentisse un peu plus au Sud. En allant vers le bruit, il tomba sur une route en S et repéra rapidement un archer, qui semblait occupé par un affrontement dans un coin du virage hors de vue de notre héros. N'écoutant que son courage, Nenirion banda son arc ... Et ne parvint qu'à toucher l'arbre à côté de l'archer. Celui-ci se retourna pour identifier la source du tir, et vit une deuxième flèche se planter à quelques mètres devant lui. Il repéra le rôdeur et riposta, blessant Nenirion sans le mettre hors de combat. Le demi-elfe fit enfin mouche avec son troisième tir, sans tuer l'archer, qui tira une nouvelle flèche ... Qui fit sombrer le rôdeur dans l'inconscience, entraînant sa chute sur la route.

Enfin, venant de l'Est, le terrible Seong-Jen (Dodo) se joignit à la bataille. Ca n'était pas de son plein gré, il aurait préféré une approche plus discrète mais ayant couru, l'honorable mage, essoufflé, fut obligé de respirer fortement pour se ventiler. Il attira l'attention d'un des mercenaires qui observait le combat depuis un promontoire au pied duquel gisait Fanfreluche, à l'agonie. Ledit mercenaire s'avança vers Seong-Jen d'un air menaçant. Le magicien hurla alors "ATTENTION, DES ORCS ARRIVENT, ILS SONT UNE VINGTAINE A MES TROUSSES, FUYEZ !".

Le mercenaire se bloqua un instant, puis cria "Bon les gars ! On se casse ou va y avoir du grabuge !" et il partit en courant.

En s'avançant sur le promontoire, Seong-Jen constata que le combat qu'observaient tous ces protagonistes était en fait l'attaque d'une charrette et de son escorte. Les voyageurs, à savoir un soldat à cheval, une dame bien vêtue et un chevalier de l'Ordre de Pélor (dieu du Soleil), avaient été sauvagement attaqués, et seul le paladin put chuchoter quelques mots à Seong-Jen avant de décéder. Le magicien pesta en reconnaissant l'équipage et la charrette, et jura lorsqu'il constata que le coffre transporté avait été ouvert et pillé.

En fouillant le paquetage des victimes, Seong-Jen trouva des bandages pour stabiliser la halfeline et le demi-elfe et éviter leur décès. Il les ranima quelques minutes pour leur expliquer qu'il était un puissant mage qui surveillait un de ses artefacts d'une grande puissance transporté par cette équipe, et qu'il lui fallait maintenant retrouver cet objet, emporté par un chaman qu'il avait aperçu à la tête du groupe de mercenaires ayant organisé l'embuscade.

Installant les deux blessés sur la charrette, Seong-Jen pris les rênes et retourna vers l'Est, en direction d'Harkenwold. Il ne fit qu'une halte à la nuit tombée pour faire se reposer le cheval et ses compagnons de fortune.

[A la demande de Serguei, j'ai réalisé un jet de rencontre pour cette nuit, ce que je n'avais pas prévu.]

Seong-Jen, seul "survivant" du groupe, se réveilla en entendant un bruit venant des buissons. Ne parvenant pas à scruter l'obscurité, il ordonna à l'intrus de se montrer, qui qu'il soit. Il eut pour seule réponse une dague de lancer qui vint se planter dans son bras, manquant de lui sectionner une artère (perte de 3PV sur 4 en tout), suite à quoi l'assaillant s'avança en dégainant une lame. Dans l'urgence, il incanta un sort de Frayeur, qui fit brièvement reculer son agresseur. Suffisamment pour que le magicien attrape les rênes, lance le cheval et fasse s'échapper la charrette, sous les protestations de douleur des passagers.

A l'arrivée à Harkenwold, la petite équipe se rendit à un temple de Saint Cuthbert, dieu de la vengeance, pour se faire soigner, ce qui allégea notablement leurs bourses. Puis, sous l'injonction de Seong-Jen, ils partirent à la poursuite des mercenaires, du chaman et de l'artefact, en direction de Kalton Manor.

QUATRIEME SEANCE 1.0 (Aedhr, Dodo, Serguei, Silvio, Tem) : La délicate coopération

Le hasard des choses fit que Gideon et Marnog furent rattrapés par la charrette des trois autres. Faisant (re)connaissance, ils firent le point sur les événements récents, et décidèrent de traquer le groupe de mercenaires. Ils avancèrent ainsi vers Kalton Manor, et firent la découverte, dans les buissons au bord de la route, d'abord de quatre mercenaires brûlés, fléchés ou le crâne éclaté à coup de masse, puis du cinquième mercenaire archer, la tête explosée contre un arbre. Aucune trace en revanche ni du chef de l'équipe, ni du chaman.

En arrivant à Kalton Manor, Gideon tenta d'acheter un nouveau cheval, mais le seul qui l'intéressait était à cinquante pièces d'or de plus que ce que sa bourse permettait. Seong-Jen, Fanfreluche et Nenirion allèrent trouver une auberge et installèrent la charrette et le cheval dans l'étable, puis tandis que les deux premiers s'installèrent pour la soirée, le troisième alla rejoindre Gideon et Marnog, qui voulaient fureter dans un quartier pour trouver un contact du prêtre de Nerull.

S'enfonçant dans les tréfonds des bas-quartiers, ils furent abordés, dans une taverne, par quelqu'un qui, s'il ne dévoila jamais ni son identité ni son rôle, fut identifié par Marnog comme ledit contact. Le nain cherchant un endroit où dormir gratuitement, l'inconnu leur recommanda un squat à quelques rues de là, même s'il leur dit que c'était fort peu recommandable.

Gideon préféra faire demi-tour et rejoindre Seong-Jen et Fanfreluche à l'auberge, tandis que Marnog, dans un excès de radinerie, et Nenirion, dans un excès de pauvreté, décidèrent de risquer le squat. Le rez-de-chaussée se révéla être vide, mais à l'étage, de la lumière était visible derrière deux portes, une à gauche et une en face. Le prêtre décida de modifier magiquement son apparence pour ressembler à un garde de la ville, et hurla qu'une descente policière était en cours. Un bruit précipité se fit entendre à gauche, suivi du verrouillage de la porte et de la lourde chute d'un meuble derrière elle. Alors que l'occupant s'enfuyait par la fenêtre, Marnog tenta sans succès d'enfoncer la porte à coups de pied et de masse, tandis que Nenirion s'assura que la pièce en face était vide.

Renonçant finalement à ouvrir la porte de gauche, le duo décida de se coucher dans la pièce en face de l'escalier, le nain dormant contre la porte pour empêcher qu'on l'ouvre. Ils furent cependant réveillés après quelques heures par un bruit de pas montant l'escalier. Tandis que Nenirion se mit face à la porte, dos à la fenêtre, prêt à tirer, le prêtre de Nerull ouvrit la porte ... Pour tomber nez-à-nez face à un chevalier de Pélor, qui était apparemment suivi par trois, quatre, cinq personnes ? Marnog claqua la porte, fit volte-face, poussa Nenirion au sol et se jeta par la fenêtre. Se rattrapant tant bien que mal de sa chute, il s'enfuit dans une ruelle voisine et se cacha dans une caisse pour finir sa nuit. Nenirion, quant à lui, se jeta à genoux et implora la pitié du chevalier. Après tout, c'est lui qui lui avait envoyé un gamin le prévenir qu'un prêtre de Nerull se cacherait ici ce soir ... Il n'échappa toutefois pas à une solide bastonnade avant d'être libéré au petit matin.

A l'aube, Gideon, soudainement possesseur d'un peu plus d'or que la veille, emprunta douze pièces à Marnog et retourna au marché s'acheter le cheval qu'il avait repéré. Lorsqu'il revint voir l'équipe, il trouva Seong-Jen en train de conspuer violemment Nenirion, le demi-elfe ayant été identifié par le garçon de taverne comme étant celui qui était venu récupérer le cheval du mage et qui l'avait revendu à la va-vite au coin de la rue. Le rôdeur implora (il aime implorer) la clémence de Seong-Jen, arguant de sa grande pauvreté pour justifier son acte. Le mage grogna mais, résigné, se décida finalement à revendre la charrette, désormais inutile sans cheval.

Le groupe s'élança alors vers Restwell Keep, forteresse assiégée, sur l'intuition de Seong-Jen, qui estima que l'endroit où il serait le plus probable que son artefact soit utilisé par le chaman serait là-bas. L'ennemi ultime du magicien utiliserait certainement la puissance de la Pierre pour briser les défenses et mettre fin au siège.

La première partie du chemin fut assez anecdotique, à l'exception des deux nuits, où les sentinelles du groupe virent à plusieurs reprises des lueurs à l'Ouest illuminer le ciel nocturne. Seong-Jen ressentit de la magie dans l'air, sans pouvoir précisément identifier le phénomène.

A quelques lieues de Restwell Keep, le groupe passa un poste de défense avancé de la garnison de la forteresse, et une discussion avec les gardes leur révéla que ces lueurs étaient bien des attaques sur le bastion, et qu'elles étaient apparues il y a deux ou trois jours. Cela pouvait-il correspondre à l'arrivée du chaman et de la Pierre au camp de siège ?

Une centaine de mètres après le poste de garde, une discussion entre Gideon et Seong-Jen dégénéra. Le premier mit en doute les capacités magiques du second, car il n'avait jusqu'alors jamais pu les voir à l'oeuvre, malgré l'assurance du magicien lorsqu'il fallait présenter ses exploits passés. Seong-Jen tendit alors l'index vers le cheval de Gideon et prononça une incantation. Les mots semblèrent sortir de sa bouche bien plus rapidement que le débit normal d'un être humain, comme si une phrase de dix secondes avait pu être condensée en une seule, et si les premiers mots semblaient murmurés, les derniers furent presque criés. Le cheval de Gideon se cabra alors, envoyant le noble guerrier au sol, et il partit au galop vers la forteresse, terrifié par le sortilège de Frayeur.

Gideon, au sol, cria un juron et tenta de se redresser en attrapant son épée tout en menaçant le mage. Celui-ci, calmement, tendit ses mains ouvertes vers Gideon et Marnog et murmura une nouvelle incantation. Si le prêtre nain y résista, Gideon s'effondra au sol, endormi. Il fallut une bonne gifle envoyée par Marnog pour que le guerrier humain reprenne conscience ...

... Avant qu'une flèche, tirée par Nenirion, n'atteigne Gideon (encore allongé) au coup, ne lui traverse le crâne et ne perce le casque de l'humain, qui s'effondra raide mort.

[Pour l'anecdote, Serguei/Nenirion a fait une réussite critique sur son tir à l'arc, causant (1D8+2)*3 dégâts, pour un total de 24. Aedhr/Gideon passa instantanément de +11 à -13PV, et décéda sur le coup.]

Visiblement peu affecté par l'exécution sommaire de Gideon, Marnog entreprit rapidement de lui couper la tête, tandis que Fanfreluche fouilla allègrement le cadavre encore chaud du guerrier. Le prêtre nain, se souvenant que son ancien ami possédait une chevalière noble, demanda à la roublarde de mettre tout le butin dans un sac pour le revendre et se partager la somme, en incluant dans le sac la chevalière. Fanfreluche déclara ne pas savoir de quelle chevalière Marnog parlait, avant de réaliser qu'elle était maintenant encerclée par le prêtre, le mage et le rôdeur. Elle tenta une esquive pour s'échapper, mais une Injonction de Marnog la força à s'arrêter. Elle fut alors attrapée, maîtrisée au sol, et entièrement déshabillée pour fouiller ses vêtements et trouver la chevalière ... Sans succès. Trois gardes s'approchèrent finalement du groupe, ayant entendu le cheval s'enfuir et ayant vu le tir à l'arc, et demandèrent ce qui se passait par ici. Le groupe justifia les évènements en expliquant que le guerrier avait attaqué le mage, et que la halfeline avait probablement dérobé un objet précieux qu'elle aurait caché dans ses vêtements. Le sergent de la garde attrapa la tenue de la halfeline, la fouilla et ne trouva rien. Devant cet état de fait, il ordonna au prêtre nain d'arrêter de maintenir la halfeline nue collée au sol et de la laisser se rhabiller.

En grognant, le groupe récupéra le cheval du défunt Gideon, désormais monté (le cheval, pas Gideon) par Seong-Jen, et franchit les derniers kilomètres pour rejoindre Restwell Keep ...

PROCHAINE SEANCE (Aedhr, Dodo, Serguei, Silvio, Tem) : Samedi 06 février à 14h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   Lun 15 Fév - 15:24

CINQUIEME SEANCE (Arkantos, Dodo, Silvio, Tem) : L'expédition

En arrivant à Restwell Keep, le groupe retrouva Fifrelin (Arkantos), qui avait rejoint la forteresse depuis quelques jours avec une petite compagnie de saltimbanques. Tout ce petit monde alla alors voir le capitaine Daniel, responsable d'une opération extérieure devant avoir lieu le lendemain. Il embaucha le groupe pour faire office de troupe de reconnaissance.

Après une nuit calme, l'expédition commença. Le groupe avança jusqu'à un poste-avancé autrefois tenu par la garnison de Restwell Keep, mais qui ne donnait plus de nouvelles depuis plusieurs jours, malgré l'envoi de patrouilles pour tenter de rétablir le contact. Fanfreluche (Tem) fit une reconnaissance avancée et remarqua que la ruine était désormais occupée par des mercenaires et des gobelins, et qu'au moins un piège avait été tendu sur place (une arbalète reliée à un fil déclencheur). Après être retourné prévenir ses camarades, un assaut fut décidé par le groupe.

Pendant que Fanfreluche et Fifrelin s'élancèrent discrètement pour neutraliser un archer qui surveillait les environs depuis le premier étage, Marnog (Silvio) et Seong-Jen (Dodo) entrèrent dans le coeur du bâtiment. Le combat à l'étage se déroula particulièrement mal, Fanfreluche ratant par deux fois de poignarder dans le dos l'archer, et Fifrelin, qui escalada la façade pour aider la halfeline, se pris un coup d'épée le mettant hors de combat. Fanfreluche chuta finalement au rez-de-chaussée, laissant le gnome agonisant seul face à l'archer.

En bas, Marnog vit approcher un mercenaire s'inquiétant des bruits de combat. Il décida de déclencher volontairement le piège, ce qui fit tirer l'arbalète, laquelle tua net le premier brigand. Seong-Jen, pendant ce temps, frappa l'archer avec un sort d’Hébétement. La victime tituba et tomba ... Sur Fanfreluche. La halfeline attrapa un javelot planté à côté et se recroquevilla en dressant son arme vers le haut. Le pauvre archer s'empala sur la pointe dans sa chute.

Pendant que Seong-Jen préparait un sort de Sommeil dans le couloir, Marnog invoqua une araignée venimeuse et s'élança dans l'escalier pour faire face à deux gobelins et un mercenaire. Si l'araignée mordit violemment un gobelin, le prêtre de Nerull glissa sur une plaque de mousse et roula lourdement dans les escaliers. La masse blindée du nain s'écrasa finalement sur le gobelin apeuré, le tuant sur le coup. Cependant, Marnog n'eut pas le temps de se relever, un mercenaire le frappa à la lance et le mis hors de combat.

Un chaman et deux gobelins en profitèrent pour évacuer, en arrière-plan, un groupe de captifs, tout en éliminant les mercenaires qui passaient à leur portée. Le groupe, réduit à deux membres actifs (Fanfreluche et Seong-Jen), décida de ne pas poursuivre ces ennemis, et de se concentrer plutôt sur le soin de Fifrelin et surtout sur la fouille des lieux. Marnog continua donc, dans son coin, l'action bien involontaire de se vider de son sang. Il fut sauvé par l'arrivée du contingent du capitaine Daniel et de ses guérisseurs, qui stabilisèrent le groupe.

Campant sur place pour la nuit, de nouvelles lueurs furent visibles au Sud-Ouest et à Restwell Keep. Dès l'aube, le capitaine ordonna une marche vers la source de ces lueurs, l'objectif étant de mettre fin à cette magie. Sur les conseils de Seong-Jen, il décida de continuer la marche malgré la tombée de la nuit pour attaquer ce qui semblait être un village en ruine occupé par des gobelins. Le capitaine Daniels ordonna à ses mercenaires d'occuper le gros des forces ennemies, pendant que lui et les soldats de Restwell Keep se mettaient en écran entre la chapelle et le gros des combats, permettant à un petit commando d'une quinzaine de personnes, dont le groupe d'aventuriers, de prendre d'assaut le bâtiment au sein duquel se déroulaient des choses pas très catholiques.

En entrant dans la chapelle, le commando (qui ne comptait plus que trois gardes pour accompagner le groupe) tomba sur un grand autel de deux ou trois mètres de haut, au sommet duquel une vieille folle était en train de sacrifier un gobelin tout en psalmodiant des paroles impies. Devant elle flottait un crâne rouge luisant.

Les gardes de Restwell Keep s'élancèrent sur les gobelins au pied de l'autel, tandis qu'un archer décocha une flèche dévastatrice sur la vieille sorcière, la projetant hors de vue. Seong-Jen s'élança sans succès sur l'escalade de l'autel, ignorant les combats aux alentours, tandis que Marnog et Fanfreluche, après avoir défait quelques gobelins, libérèrent des captifs gobelins. Le prêtre de Nerull, parlant la langue de ces créatures, leur demanda de les aider, ce qui n'eut pas totalement l'effet escompté. Quatre d'entre eux prirent la fuite, apeurés, tandis que les deux derniers tentèrent de monter sur l'autel. Un seul y parvint, suivi de près par Fanfreluche.

Les gardes de Restwell Keep furent finalement tous tués, le dernier ayant été brûlé par un sort de Mains brûlantes lancé par Seong-Jen. Le mage fut mis hors combat par un des derniers gobelins, avant d'être secouru par Marnog, qui élimina les derniers ennemis ... Et vit le gobelin sur l'autel prendre le crâne luminescent. Il lui hurla une injonction en gobelin en tendant les mains. La créature fut stupéfaite, hésita, puis lança le crâne en bas de l'autel, le faisant se briser sur le sol.

Alors que Marnog se précipita pour tenter de ramasser des débris du crâne, la porte de la chapelle fut enfoncée par le capitaine Daniel et quelques uns de ses hommes. L'heure était venue de fuir, les gobelins revenant en masse vers la chapelle après s'être débarrassés des mercenaires et d'une bonne partie du contingent de Restwell Keep. Le groupe pris la fuite avec Daniel et ses derniers hommes pour retourner vers Restwell Keep.

PROCHAINE SEANCE : Dimanche 21 février à 14h (Aedhr, Arkantos, Dodo, Serguei, Silvio)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   Lun 22 Fév - 0:06

SIXIEME SEANCE (Arkantos, Dodo, Silvio, Serguei) : Capitaine Daniel

Sur le chemin de retour, le capitaine Daniel présenta au groupe un demi-orc, Knuragh (Aedhr), dernier survivant du groupe de mercenaires qui accompagnait la compagnie. Il s'était frayé un chemin à travers les gobelins pour rejoindre les soldats, et le capitaine avait donc décidé de le ramener. De retour à Restwell Keep, le capitaine Daniel les fit s'installer dans les baraquements de la compagnie, désormais bien clairsemée. Nenirion alla donner un coup de main à l'établissement de barricades pour renforcer les murailles durement touchées tandis que le reste du groupe s'installa pour se reposer. A la fin de la journée, le capitaine Daniel convoqua le groupe de cinq et le demi-orc au mess des officiers du baraquement. Il les félicita pour leur efficacité lors de l'expédition et leur donna à chacun cent pièces d'or. Il leur proposa alors de former une escouade spéciale au sein de sa compagnie, contre une paie régulière et de la bonne action. Tous acceptèrent et retournèrent ensuite dans leur chambre au premier étage.

Avant l'aube, le groupe fut réveillé par un grand fracas. Un projectile de catapulte emporta une partie du mur de la chambre occupée par Seong-Jen et Nenirion, tandis qu'au rez-de-chaussée, le capitaine Daniel harangue les troupes. Un rugissement d'orc résonne dans la bâtisse, suivi par des bruits de combats. Le groupe s'équipa et descendit se joindre à la mêlée.

Un violent combat opposa d'un côté le capitaine Daniel, une demi-douzaine de ses hommes et le groupe, et de l'autre une troupe d'orcs menée par le chaman homme-lézard traqué par Seong-Jen depuis l'embuscade dans les bois. Le capitaine, mis au sol par un sort de Sommeil du chaman, est exécuté par l'orc qu'il affrontait. Les assaillants sont finalement repoussés, mais il ne reste plus que trois gardes debout. Nenirion, entendant des combats dans une ruelle proche, ouvre la porte du baraquement, juste à temps pour voir un mage gnome, un érudit humain et un chevalier (qui se révélera être du culte d'Heroneus). Le mage invoqua une boule de feu qui explosa dans une ruelle cachée, puis fut fauché par un tir de flèche acide. Nenirion s'élança pour soutenir le chevalier, qui para le coup du premier orc, mais fut gravement atteint par le deuxième, et finalement abattu par une nouvelle flèche acide. Reculant à l'intérieur du baraquement, le demi-elfe élimina les derniers orcs avec Fifrelin, et Marnog révéla au groupe que cette attaque lui avait été révélée par un rêve prémonitoire. "La félonie est à l'œuvre dans ce lieu. Une menace souterraine se dévoile".

Une dispute éclata sur le partage du butin, Nenirion refusant de laisser Seong-Jen fouiller le corps du gnome mage à la recherche d'un éventuel livre de sorts. Il lui donna cependant une petite bourse trouvée sur le cadavre, qui contenait des fragments rouge vif, légèrement luminescent. La dispute tourna court lorsque les derniers gardes du défunt capitaine Daniel furent balayés par une contre-attaque orque. Le groupe pris la fuite dans une rue proche jusqu'à atteindre un escalier permettant d'accéder au sous-sol. Une fois en bas, ils entendirent alors, derrière une porte cachée par une petite charrue, une discussion entre ce qui semblait être le chaman homme-lézard, blessé par Nenirion dans le baraquement, et un orc.

Le rôdeur, sentant remonter sa haine des orcs, ouvrit discrètement la porte et décocha une flèche sur le flanc du chaman. Surpris, le lézard siffla et s'enfuit, laissant l'orc retenir le groupe. Après quelques passes d'armes avec Marnog, le loyal défenseur se fit abattre par une nouvelle flèche du demi-elfe. S'élançant alors à la poursuite du chaman agonisant, le groupe arriva dans un nouveau couloir ... Et tomba nez-à-nez avec un géant de près de quatre ou cinq mètres de haut, qui resta silencieux et qui semblait attendre que quelqu'un avance pour le balayer d'un coup de massue. Après quelques instants d'observation, Seong-Jen hurla à Marnog :"C'est une illusion, chargez-le !". Le prêtre de Nerull hésita, puis s'élança d'un pas peu assuré pour attaquer cette monstrueuse créature. Son coup marteau rata la bête, qui riposta dans un grand mouvement de massue. L'arme gigantesque traversa Marnog, et l'illusion s'évapora dans un "Pop !".

Remis de ses émotions, le groupe avança à nouveau pour explorer les tunnels. Ils aperçurent le chaman se réfugier dans une petite pièce, dont l'entrée était assez étroite, ne permettant de progresser qu'un par un. Marnog s'avança d'un pas ferme en voyant le lézard affalé dos au mur, face à l'entrée, se vidant de son sang, le bâton posé au sol et un collier lumineux autour du cou. Il rangea son fléau à sa ceinture et avança d'un pas ferme, tendant la main droite vers le blessé pour le saisir ...

... Lorsqu'un violent coup d'épée lui fit faire un bond en arrière. Il jura sous la douleur et leva les yeux vers le mercenaire de Restwell Keep qui venait de le frapper. Un long combat s'engagea, aucun ne parvenant à terrasser l'autre, malgré les nombreux tirs d'arc et d'arbalète de Nenirion et de Seong-Jen. Fifrelin tenta de se faufiler dans la pièce et échoua à attaquer le mercenaire. Son attention fut alors attirée par le chaman, qui sifflait dans sa direction et qui leva légèrement son bâton vers lui. Cette arme était sculptée, un serpent était gravé sur toute sa longueur et se terminait par une tête de cobra royal tout au bout. Les yeux du cobra brillaient, de plus en plus intensément. Le gnome s'urina dessus et s'enfuit en courant, allant se réfugier dans une salle un peu plus loin, derrière des tonneaux.

Le mercenaire tomba enfin lorsque Marnog lui infligea un grand coup de bouclier, le faisant choir au sol, dans l'inconscience, malgré les tentatives du chaman de lancer ses derniers sorts pour arrêter le prêtre. Le nain marcha jusqu'au lézard, l'attrapa fermement par le coup, et le jeta par terre en direction de l'entrée. Ce mouvement brusque le tua. Pendant que Marnog et Nenirion essayaient de stabiliser le mercenaire pour l'interroger, Seong-Jen fouilla le chaman, trouvant effectivement son bâton enchanté et un collier magique. En entrant dans la pièce, le groupe constata que ce qui aurait dû être un cul-de-sac était en fait un portail magique d'une lumière similaire à celle émanant du collier. Comprenant que le portail et le collier étaient liés, Nenirion égorgea le mercenaire inconscient, jugeant son interrogatoire inutile. Le portail pulsait légèrement. Seong-Jen attacha son collier autour du cou pour tenter de l'utiliser, sans succès. Son analyse fut toutefois interrompue par Marnog qui s'avança vers le portail d'un pas ferme. Lorsqu'il se trouva à une cinquantaine de centimètres, il commença à se sentir tiré vers la structure magique. Ne parvenant pas à lutter seul, il se tourna vers le groupe et constata qu'ils s'étaient tous collés dos au mur à l'autre bout de la pièce. Il leur hurla de l'aider et de lui donner le collier, mais aucun ne réagit. Il cria alors une injonction à Seong-Jen. "Lance !". Le mage ne parvint pas à y résister. Il détacha son collier et le lança en direction de Marnog ... Qui n'arriva pas à le rattraper au vol. Le collier traversa à vive allure le portail, qui avait déjà avalé un bras du prêtre.

Une forte vibration traversa la pièce, et un grondement émergea du portail. Le nain fut soudainement happé et disparu en un instant. Le reste du groupe eut à peine le temps de réagir que tous les éléments de la pièce, que ce soient les caisses, les corps ou les vivants, furent attirés à leur tour au portail. Tout fut aspiré. Et lorsque la pièce fut vide, l'arche en pierre explosa.

EDIT : Pour des raisons de facilités scénaristiques, les deux membres absents du groupe sont considérés comme ayant été aspirés eux aussi par le portail.

PROCHAINE SEANCE : Week-end du 27/28 février à 14h (Aedhr, Arkantos, Dodo, Serguei, Silvio, Tem)[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JDR] Le Grand Questionnement   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JDR] Le Grand Questionnement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives JDR-
Sauter vers: