Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gliese 832 c

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Aedhr
Celui qui ne craignait pas Staline
Celui qui ne craignait pas Staline
avatar

Messages : 1063
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 23
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Sam 24 Oct - 15:53

Une fin + des titres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SergueiBorav
L'homme que nous aimons le plus
L'homme que nous aimons le plus
avatar

Messages : 2309
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Mer 25 Nov - 0:24

FIN ET TITRES :

Comme annoncé plus tôt dans le MV, j'avais prévu que la fin du jeu soit une apocalypse sur Gliese, conduisant à un exode des populations à bord d'une flotte spatiale lancée vers une Terre qui ne répondait déjà plus depuis des années.
Voici ce qu'il se serait probablement passé au point ou nous en sommes (ça ne compte pas dans les titres, c'est juste pour faire une belle fin et c'est totalement hypothétique) :

L'ELG, surchargé par l'assimilation et l'intégration de nouvelles cultures et entités politiques après la défaite du Sénat Gliesien est en crise. Acculé par des pressions politiques internes et les menaces externes, le président Pablo Moreno s'est vu contraint de céder et d'accepter une autonomie plus large des gouvernorats.
Les dernières exactions du gang RaptorZ ont provoqué une réaction massive de l'ELG et des missions Archangel qui ont opéré une contre-attaque massive après deux années d'incursions du gang au sein des remparts de l'ELG, si les opérations militaires se déroulent bien, les pertes civiles se comptent par dizaines de milliers. Pourtant, le gang est rapidement repoussé dans les montagnes.
Au sein de l'état libre de Gliese, une guerre civile éclate après des années de tensions entre les peuples "intra-muros" comme Redstone, le SSCoutpost et Jadhid Madina contre les populations extra-muros comme Saraghari, Campone, Semiorka et Arzpoint. Cette guerre civile verra la victoire des extra-muros, grâce à l'intervention du Sénat et du peuple Gliesien et la non-intervention des missions Archangel, qui regagnèrent leur indépendance totale et des cessions de terres confisquées dans le passé.
Les missions de la Communauté continuent de s'étendre et de gagner en population et en importance après la défaite de l'ELG et la crise économique qui s'ensuivit et menèrent leur propre guerre de conquète contre le Sanctuaire et le Gang RaptorZ contre lesquels ils acquirent de nombreux territoires, leur "Lebensraum".
Accablés par les problèmes de drogue, épuisés par la guerre récente et affaiblis par la crise économique majeure qui touche l'ensemble de Gliese, Semiorka et la nouvelle CERA perdent du terrain face aux agents du Sanctuaire qui infectent maintenant écoles maternelles et hopitaux et contaminent la population, lentement mais surement.
Le Sénat se renferme dans un protectionnisme total et se reconstruit sur une politique de retour à la terre et à la colonisation de ses grands espaces totalement inhabités.
L'UTAN et la RPI renaissantes ne tardent pas à entrer de nouveau en guerre dans des combats indécis qui ruinent les deux protagonistes.
Le Sanctuaire prend officiellement contrôle de Semiorka mais rencontre une vive résistance, lourdement soutenue par les moyens et les troupes de la Communauté et de l'ELG.
Au sud est, le gang RaptorZ demeure, ses populations ne font plus de raids et n'attaquent plus l'ELG. Une grande majorité se contente de vivre en attendant le retour de Raptor Jesus qui ne viendra jamais.
Alors que l'ELG subit une crise économique sans conséquence, que l'UTAN et la RPI se trouvent toujours en guerre depuis bientôt trois ans, que le Sénat est devenu un territoire agricole sans ambition ni gloire, que les Communautés stagnent pour la première fois de leur histoire et que le Sanctuaire continue de s'étendre, les hauts parleurs de toutes les grandes villes retentissent : "L'Âge de la chair et de l'os est terminé, voyez habitants de Gliese, l'avènement de l'âge de l'Acier. Saluez le grand NEFARIUS §". Aussitôt, des hologrammes géants du professeur Néfarius se projettent dans toutes les villes, les populations paniquent, des hordes de robots sortent d'Usines secrètes souterraines, les vaisseaux de l'ELG et de la CERA se retournent contre leurs maîtres et les principales cités de Gliese tombent en trois heures, le bunker souterrain du Sanctuaire fut conquis deux jours plus tard et même la Communauté et Umbrella Corporation qui offrirent la plus grande résistance, furent détruits après deux semaines de combats. Au balcon du parlement de SSC-Outpost, le professeur Néfarius que tous croyaient mort, apparu aux côtés d'Alpha-Zéro, son esclave cyborg et étendit sa main robotique sur le monde de Gliese qui lui appartient déjà.
Pourtant, dans les ruines de l'Ancienne Kesslerhaven encore irradiée, une flotte de vaisseaux civils se réunit, composée de tous les peuples de Gliese et escortée par les derniers vaisseaux de guerre disponibles. Quand il n'y a plus d'espoir dans l'espace, les hommes retournent sur Terre ...

DES TITRES

Aedhr : Pour avoir constitué un pays, l'avoir perdu, l'avoir libéré, reperdu, libéré, reperdu puis encore reperdu derrière et pour son amour de l'armement bien lourd, Aedhr gagne le titre de MEGAZORG POLONAIS
Temudhun : Pour avoir voulu être le professeur Nefarius sans son swag naturel Temudhun gagne le titre de TERMINATOR CHINOIS
Silvio : Pour avoir mené son peuple de guerres en guerres entrecoupées de guerres en passant par des guerres, toujours dans la gloire et la bonne humeur mais en ayant ruiné son pays et en laissant sa population se faire buter par des sauvages montés sur des Raptors, Silvio gagne le titre de DAESH.
Arzgluf : Pour avoir, comme à son habitude, formé la plus grande puissance économique du jeu, Arzgluf gagne le titre de EMIR DU QATAR
Zhyma : Parce qu'il a fait de tout, tout le temps et n'importe comment, faisant intervenir de la génétique, des dinosaures, des bombes chimiques et de la religion bien barge, Zhyma gagne le titre de SYLVAIN DURIF ATOMIQUE
Fabian : Il a mené des musulmans dans l'espace avec succès et s'est associé à deux bandes de mercenaires pour survivre et devenir l'une des grandes puissances du jeu, Fabian gagne le titre de ALLAH-IN-THE-SKY-WITH-DIAMONDS
Hames : Pour avoir mené son gang de bandits à la petite semaine jusqu'à contrôler une ville et imposer son style et ses montres à gousset partout, Hames gagne le titre de LUDOVIC LE CRUEL et pour sa rédemption forcée après avoir reçu des bombes atomiques sur la tronche, il gagne le titre de HAMES LE GENTILLET
Arkantos : Pour avoir mené son peuple opprimé d'être robotiques en armant le moindre robot-poubelle comme un putain de porte avion et les avoir mené à la victoire, Arkantos gagne le titre de PETIT PERE DES ROBOTS.
Marv : Pour avoir amené une bande de pillards dégueulasses à devenir un pays puissant et respecté sans se fouler et contre toute logique, Marvailh gagne le titre de GEORGES WASHINGTON.
Dodo : Pour avoir mené la RPI à sa destruction à la lueur d'un champignon atomique et le sourire au lèvres, Dodo gagne le titre de KIM-JONG-DOS
Varden : Pour avoir imaginé le concept du sanctuaire qui était sacrément ouf quand même, avoir drogué des bébés, pris l'ascendant sans combattre et constitué un tel mystère mystérieux dans son bunker secret que personne ne l'a attaqué alors que tout le monde l'aurait défoncé, Varden gagne le titre de BARON MEDIATOR LE NOIR
Kevin13 : Pour avoir créé un Sénat la ou il n'y avait que trois fermiers, pour avoir créé des lois la ou il n'y avait pas de police, pour avoir créé une armée, la ou il n'y avait même pas de population à défendre, Kevin13 gagne le titre de N'IMPORTE QUEL ETAT AFRICAIN DES ANNEES 70
Koratos : Pour avoir formé l'ELG qui n'était tout de même pas rien, mais avoir voulu trop intégrer de joueurs et donc un paquet de traîtres potentiels au sein de son alliance, Koratos gagne le titre d'UNION EUROPEENNE, il gagne cependant le titre de VLADIMIR POUTINE pour son posage de couilles sur le monde de Gliese et ses actions contre les vils apparatchiks et ouligarques comme Arzgluf !
Beregil : Pour avoir formé un conglomérat technologique prête à propulser l'humanité dans le futur à grand coup de pied dans le fion si il le faut, Beregil gagne le titre de GOOGLE-TESLAMOTORS CONGLOMERATE

ET EN BONUS DES CLASSEMENTS §§

Classement Gloire :
- Arkantos, Koratos
- Aedhr, Beregil, Fabian, Dodo, Zhyma
- Hames, Varden, Silvio, Arzgluf
- Marvailh, Kevin13

Classement puissance finale :
- Arkantos
- ELG (Koratos, Marvailh, Fabian), Varden
- Aedhr, Silvio, Hames
- Arzgluf, Beregil, Zhyma, Kevin13, Dodo

Classement "Mais qu'est ce qu'il fout ce con ???"
- Zhyma, Dodo, Varden
- Arkantos
- Koratos, Hames, Kevin13
- Aedhr, Silvio
- Fabian, Beregil, Arzgluf

Voila, gloire à tous, encore un MV épique de fini !






ENCORE UN BONUS BORDEL VOUS ETES TROP GATÉS §§§
(Diaporama musical nostalgique avec les posters de propagande et toutes les cartes)


_________________
Spoiler:
 
глупый

Sauvez nos RolePlays, mangez un Quendri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-virtuel.jdrforum.com
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
avatar

Messages : 1588
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Mer 25 Nov - 10:27

Nefarius, bien à l'abri dans le bunker secret situé dans sa énième base arrière située à l'arrière d'un lavo'matic sursaute en lisant les gros titres de la holo-presse : Le Röbotreich de 1000 a débuté; Nefarius, le mi-robot, mi-homme puis mi-robot derrière que nous aimons le plus ; Les 10 implants cybernétiques les plus tendances pour l'été. Replaçant son holo-monocle sur son cyber-eye droit, ajusta son focal et relit plusieurs fois les titres avant de s'exclamer "On a vraiment gagné ? est-ce le premier Avril ? Suis-je désactivé et au paradis des robots ?
- Oui et deux fois non mon boulon, lança Alpha Zéro qui venait d'entrer dans la pièce.
- Je ne tolérerai pas que tu emplois ce ton, tu m'entends ? Il se redressa et parti dans un rire métallique comme lui seul sait en produire, HQHQHQHQHQHQ je le savais qu'on avait gagné sur ces stupides poches de sang sur pattes ! Tu me prends pour quoi ? Je ne suis pas programmé sur Windows 10 moi, il reprit son rire de plus bel, HQHQHQHQHQHQ ! ! !" Sa voix s'enrailla et la matrice de son processeur fut pris dans une boucle d'asservissement. Alpha-Zéro roula des yeux et frappa à l'arrière de la tête de son maître pour le remettre sur les rails. "Hein ? Quoi ?!
- Vous aviez encore bugué ...
- Mais je le savais ! Mais dit moi, puisque nous avons gagné, il hésita sur ce dernier terme car il avait encore du mal à le croire, où vont tout ces sacs à viandes, dont pas un seul ne rit ? Ces caravanes toutes grises que l'on voit cheminer seules ?
- Ils s'en vont retourner sur terre à ce que l'on dit, je crois bien mon seigneur qu'ils vous font la gueule.
- J'ai donné l'âme à la machine en la retirant à l'homme, ça apprendra à cette humanité à ne jamais avoir été bonne !"
Sur ces derniers mots il reparti dans un rire métallique, laissant Alpha-Zéro perplexe.


J'ai gagné je sais même pas comment j'ai fais, mais je vais pas m'en plaindre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvailh Canmore
The Marv from Earth
The Marv from Earth
avatar

Messages : 1363
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 32
Localisation : Duplex de bourgeoise dans l'arrière-pays finistérois

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Mer 25 Nov - 15:27

- Chef, chef !
Elisabeth McLaren ne supporte pas qu'on la dérange lors de ses repas. Elle lève les yeux au ciel, soupire, et se tourne vers l'importun, un jeune à peine protégé par un uniforme de cuir vieilli, mais portant tout de même le dernier modèle de fusil blaster en vogue parmi les Redstoners, aussi propre et neuf que s'il venait de le voler dans les armureries de l'ELG. Il aurait d'ailleurs pu en retirer l'étiquette, au moins...
- Qu'est-ce qu'il y a ? demande-t-elle avec lassitude.
- C'est qu'on va bientôt partir, chef. Au vaisseau, on attend que vous, chef.
Lizzy contemple une dernière fois le portrait de son défunt père accroché au mur, Liam James McLaren, dit Redstone, fondateur de la première colonie de... gars futés. C'est grâce à lui si toutes ces opérations de contrebande, ces pillages et ces vols divers ont pu exister. Emue, elle sourit au portrait. Elle n'a pas su suivre dignement ses traces, s'étant laissée berner par des idées de gouvernement, et ayant fait partie d'une des plus grandes puissances que Gliese ait connues. Elle a une grimace de dégoût en repensant à ses soirées interminables où l'on ne faisait que parler sans jamais boire un coup. Pourtant, elle apportait toujours à ces réunions quelques bouteilles sous son armure, juste au cas où... Quand leur leader, du moins c'est ainsi qu'elle le percevait, lui demandait de piller des entrepôts Umbrella, ou bien de recruter parmi les pauvres hères de Kessler Haven en leur offrant des promesses de drogue gratuite, ou encore de monter des équipes de chasse en vue de nourrir l'ELG de viande de dinosaure, là, elle s'amusait. Mais elle n'a jamais compris tout cet engouement pour l'ennui mortel de la politique. Une planète toute neuve, aussi vierge que Hilda, la vieille cantinière, n'est pas faite pour ça. On doit l'explorer, s'y expanser, l'exploiter. Dommage que d'autres veulent aussi l'exterminer...
- Chef ?
- Ouais, ça va, j'arrive.

Elle se lève, laissant sans regret son assiette encore chaude. Si cet imbécile n'arrête pas de la tanner, elle ne pourra de toute façon pas finir de manger. Et puis, on emmène Hilda sur le vaisseau, alors tout va bien.
- Vous prenez pas le portrait de votre père, chef ?
Lizzy se retourne.
- Non, dit-elle avec un sourire. Gliese, c'est chez lui. C'est sa place.
Le jeune la regarde se diriger vers le vaisseau. Un éclat de lumière reflété sur l'assiette en aluminium attire alors ses yeux, et il ne peut s'empêcher de la prendre discrètement, comme s'il avait peur d'être surpris, de la débarrasser des restes de steak de raptor et de la fourrer dans sa poche. A sa sortie, il manque dans l'appartement de Lizzy, en plus de l'assiette, une diode verte, un sachet de viande d'arkwoodosaure rex séchée, une épingle à cheveux et un caillou brillant.

Un MV fort en pommes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beregil
Maître Platypus
Maître Platypus
avatar

Messages : 427
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Jeu 26 Nov - 1:05

++ JOURNAL DE BORD DU PDG D'UMBRELLA CORPORATION ++

Jour de l'Apocalypse (JA) +3 : Les escadrilles de combat d'Umbrella Corporation ont été décimées par les tirs croisés des flottes piratées de l'ELG. Contacts perdus avec nos autres laboratoires. Mobilisation générale dans le Complexe. Nous avons accueilli autant de civils que possible, mais nous allons devoir sceller les portes. Paix aux âmes de ceux restés à l'extérieur.
JA +5 : Phase 1 enclenchée. Violents combats dans l'Usine. Trois compagnies perdues depuis l'Apocalypse. Le périmètre de sécurité a été démoli par des tirs d'artillerie. Une compagnie se bat encore devant la porte principale du Complexe, mais nous n'avons plus de contact avec son commandant depuis plus d'une heure.
JA +7 : Phase 2 enclenchée. Ils ont pris le pont. Et la seconde salle. Nous avons barricadé les portes, mais cela ne va pas les retenir très longtemps. Des tambours résonnent dans les profondeurs. Ils sont ici. Ils arrivent.
JA +15 : Phase 3 enclenchée. Ceci est la dernière entrée qui sera enregistrée dans ce journal numérique. Il sera diffusé sur tous les canaux de communication connus. Umbrella Corporation a toujours lutté contre les Fléaux de Gliese, sans parvenir à se faire entendre. Nous allons maintenant tenter une ultime manoeuvre, puisse-t-elle réussir. Autrement, méfiez-vous de Nefarius, méfiez-vous des robots. L'humain pour servir, servir pour l'humain.

+++

John Stellaris, le PDG d'Umbrella Corporation, expédia ce message et débrancha son ordinateur. C'était le dernier poste encore sous tension, dans l'une des dernières pièces encore éclairée du Complexe. Il regarda sa montre et se rendit dans la salle principale, dans l'un des niveaux souterrains les plus profonds et les plus secrets d'Umbrella Corporation. Il balaya la grande pièce du regard. Au centre trônait le téléporteur sur lequel Umbrella travaillait depuis plusieurs années, et dans lequel des fonds considérables avaient été investis, pour une utilisation qui s'était affinée lors des derniers essais. Mais l'essai du jour allait être d'une toute autre ampleur, et d'un tout autre objectif. D'épais câbles d'alimentation reliaient le téléporteur à de gigantesques batteries collées aux murs ou dans des pièces voisines. Et, partout, une foule de civils, réfugiés dans le Complexe depuis le début de l'Apocalypse, ainsi que les dernières compagnies de sécurité d'Umbrella Corporation.

- Il est l'heure, monsieur.
- Je sais, professeur, répondit le PDG. Avons-nous stocké assez d'énergie ?
- Autant que possible depuis une semaine, monsieur. Mais pour téléporter autant de personnes ...
- Nous n'avons de toute façon pas le choix.

Plusieurs explosions lointaines résonnèrent, venant des étages supérieurs.

- La 3e compagnie nous a signalé la perte des niveaux 23 et 24 il y a quinze minutes. Les robots devraient être là dans ...
- Peu importe, professeur. Faites sauter les niveaux 25 à 29, scellez les portes du niveau 30 et activez le téléporteur.
- Mais nous n'avons aucune idée d'où nous allons nous retrouver, même si nous essayons de viser la ...
- Professeur, où que ce soit, pensez-vous vraiment que ce sera pire que de rester ici ?

Au milieu du territoire en ruine de l'ELG, un flash illumina le chaos. Une détonation sourde se fit entendre, et le Complexe d'Umbrella Corporation implosa. Tout fut dévasté sur une dizaine de kilomètres à la ronde, et le brasier qui se déclara dans le cratère dura une bonne semaine. Il ne restait plus rien de ce qui avait pu se trouver dans le Complexe, ni en surface, ni dans les souterrains.

Dans le noir absolu, les yeux fermés, John Stellaris tenta instinctivement de prendre une grande inspiration à la recherche d'air frais. Et il y parvint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flovic
La barbarie à visage humain
La barbarie à visage humain
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 22
Localisation : Néant

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Jeu 26 Nov - 20:05

Ils arrivent ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.ville-dunkerque.fr/a-la-une/
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
avatar

Messages : 1723
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 23
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Ven 27 Nov - 19:32

Les gens ils font du rp quand le jeu est fini, bande de champion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wellan
La corde soutenant le pendu
La corde soutenant le pendu
avatar

Messages : 492
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23
Localisation : Dunkerque

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Sam 28 Nov - 0:22

Bah normal là c'est fini on romance comme on veut. D'ailleurs puisque c'est à la mode:

RAPPORT DU COMMANDANT EMILIO MORENO
À LA BARRE DU 10e SAFESHIP DE L’ÉTAT LIBRE DE GLIESE – ESCADRE  001 3SFS -  À 1 A.L. DE GLIESE ENVIRON -


Nous avons quitté Gliese il y a de cela une semaine maintenant. Le moral de l'équipage est au plus bas, mais nous sommes en vie et avons suffisamment de provisions pour le voyage. Le retour vers la Terre prendra plusieurs mois au minimum, les instruments informatiques autonomes étant devenus inutilisables. Les contraintes techniques étant résolues de manière optimale, chaque membre de l'équipage cherche désormais à passer le temps.  Les hommes comme les civils sont encore calmes. Tout le monde est sonné et il me semble nécessaire de raconter ici notre évasion, ne serait-ce que pour les générations futures, avant de rendre un hommage mérité à mon paternel.

Lorsque «c'est» arrivé, ma femme et moi passions du bon temps avec les enfants dans la villa familiale, à quelques pas hors des murs de l'Outpost. Elle était imbriquée au sein d'un grand complexe résidentiel moderne, que les plus jaloux des habitants de l'ELG appelaient de leur accent paysan si typique, «la banlieue des ot' bourgeois». Nous venions d'acheter aux enfants le dernier minidino à la mode, et nous les surveillions de loin pendant qu'ils jouaient avec - ces choses là, même conçues pour les plus jeunes, n'inspirent jamais une absolue confiance -, quand toutes les alarmes se sont activées d'un seul coup. Ma vieille tante Maria est morte, tuée par un coup de binette magistral de notre jardinier robot. Au même instant, mon neveu Antonio sautait par la fenêtre du cinquième étage de la villa, son casque de réalité virtuelle attaché au visage, pour s'écraser au sol quelques secondes plus tard; au moment exact où la speedcar de mes cousins fonçait à toute vitesse dans la piscine. Je compris immédiatement que le jour tant redouté  par mon père était venu, courus dans la pièce de la villa dédiée à la sécurité, et appuyais alors sur le bouton d'urgence caché sous un grand bureau, ce qui ouvrit l'accès à une salle spécialement conçue pour une telle situation. Dedans, des grenades IEM en nombre, un pistolet anti-robot développé il y a quelques années par Umbrella Corp, et surtout le système mécanique qui permettait l'ouverture d'un hangar où étaient disposés les seuls vaisseaux qui nécessitaient encore au moins partiellement l'intervention humaine pour fonctionner, à une centaine de mètres de la villa.

Mon père avait anticipé le problème robotique mais sans jamais avoir pu vraiment s'y concentrer, trop occupé par d'incessantes luttes politiques. Cette défense anti-robot était, à ma connaissance, la seule de Gliese, et réservée à sa famille et à ses amis les plus proches. Nous avons pu nettoyer le quartier avec l'aide de l'officier en poste au hangar et de sa troupe; et surtout grâce au matériel d'urgence, mais le temps pressait de plus en plus. Nous avons installé une petite base dans ce hangar pour les survivants, et je suis reparti plusieurs fois en expédition avec la troupe pour y ramener des civils supplémentaires. Mais dans notre camp de fortune, les rumeurs parlant d'une armée de robots marchant vers nous s'intensifiaient et la peur finît par prendre le dessus. Nous décidâmes de nous réfugier en orbite, seul espace de sécurité absolue. Au total, nous avons pu faire évacuer quelques centaines de civils, plus une troupe armée d'une cinquantaine de soldats, en grande partie des techniciens de l'aérospatiale. Nous sommes répartis dans trois vaisseaux. Trois minuscules vaisseaux rescapés d'une planète de plusieurs millions d'habitants.

Cela, c'est l'Histoire de l'Humanité, la grande histoire. Un jour peut-être des gens évoqueront «la fuite de Gliese», et j'y aurais joué mon rôle, assez dignement à mon avis. L'espoir renaît toujours et personne ne sait ce qui nous attend sur Terre.

Mais je devais aller chercher mon père. Puisque je suis l'autorité militaire suprême à bord du vaisseau, je n'eût aucun mal à ordonner aux pilotes de se poser sur le palais présidentiel, en plein dans le quartier d'affaires de l'Outpost, où je l'appris, la garde présidentielle tenait depuis bientôt 24H. J'accédais par le toit au bureau présidentiel, en quelques minutes à peine.

Mon père avait l'air énervé, assis derrière son bureau, comme à son habitude un cigare à la bouche. Deux soldats de sa garde se tenaient derrière lui. A ma grande surprise, mon père m'a immédiatement... engueulé, utiliser un autre mot serait mentir, ne s'attendant pas à me voir débarquer. Il demanda immédiatement à ce que je reparte en orbite, dans l'espace, arguant de l'urgence de la situation, et m'informait avoir suivi mon échappée depuis le début. Il m'en félicita mais resta de marbre alors que j'insistais pour qu'il m'accompagne. Je ne me rappelle clairement que de la fin de notre entrevue et de sa voix étonnante pour un homme d'un tel âge; un peu hésitante mais d'un ton tellement convaincant :

« A 91 ans, j'ai vécu une vie satisfaisante. J'ai détruit l'Afrique et le Moyen Orient pour l'Amérique, selon les traditions de mon peuple. J'ai créé une compagnie mercenaire fructueuse sur une planète à 20 A.L. de la Terre. Avec elle, j'ai fondé un État qui a fait plus que tenir têtes aux anciennes puissances terriennes. Pendant qu'ils se détruisaient, j'en profitais. Je finis par les vaincre. L'UTAN se réclamait du gouvernement américain, mais j'ai toujours considéré que s'il y avait un héritier politique des États-Unis sur Gliese, c'était l'ELG; et c'était moi. J'ai lutté, pour faire tenir cet état encore fragile, contre les fous et les profiteurs de tous poils. Il y eût ensuite l'apparition des fléaux (la drogue, les robots, les dinosaures fous), contre lesquels j'ai tenté de lutter, mais l'Homme n'a pas su s'unir à temps pour y faire face.
Mon rêve d'unité de l'Humanité est mort. Je n'ai jamais compris le nationalisme, comment, sur une autre planète, à 20 A.L. de la Terre, on peut être assez stupide pour vouloir importer d'anciens conflits terriens qui ont ruiné la planète. Ce que je sais, c'est que j'ai donné trop à cette terre pour m'en enfuir comme un voleur. Je suis Gliese et je reste ici. Ils arriveront d'ici quelques minutes. Enfuis-toi et bonne chance, mon fils. Fais qu'on se souvienne de moi.»

Je le regardais une dernière fois par la caméra du vaisseau pendant que le pilote décollait. Il avait un sourire dessiné sur les lèvres, les mains calmement posées à plat sur son bureau et tirait longuement sur son cigare de manière régulière. On entendait le bruit atroce du métal contre le métal jusque dans l'aéronef, pourtant à plusieurs étages au dessus. Il y eu une explosion violente: instantanément, la vue de la caméra fût polluée par la fumée. Quand elle se dissipa, je le vis sourire franchement, le bras et le majeur levés.

Je détournais le regard et me concentrais sur l'espace qui s'approchait. ( https://www.youtube.com/watch?v=TLV4_xaYynY )


Dernière édition par Wellan le Dim 29 Nov - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1221
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Gliese 832 c   Sam 28 Nov - 5:15

- Khivan, c'est le dernier ordre que je vous donne. Emmenez-les en sécurité.
- Monsieur, je n'ai aucune obligation hiérarchique. Les hommes attendent. Si vous les réunissez...
- Khivan, c'est un ordre.


Sans attendre de réponse, il coupe le transmetteur. Puis il soupire, et il cherche à se remémorer tout ce qui est arrivé.

Le débarquement de la RPI sur Gliese. Les éclaireurs et la fine fleur de l'infanterie sikh, envoyés au nom du peuple indien pour sauver l'humanité. Une bouteille à la mer -une bouteille dans l'espace. Les premiers colons avaient rapidement construit des routes, les premières de la planète. Des cités, des défenses. Rien n'avait été facile dans les premiers jours... Ni dans ceux qui suivaient.
Le vol des armes, les affrontements avec Kesslerhaven. Le documentaire.

Le PRINS.

Cinquante années de guerres, de conflits, de chaos, de combats. De luttes intestines. L'humanité avait quitté la Terre, mais la Terre n'avait hélas jamais quitté l'humanité.
D'autres conflits, d'autres trahisons. Il revoit les camps de guérilleros dans les montagnes, les réunions secrètes à Saragarhi. Les meetings dans des caves de Campone et de Semiorka ; il n'était à aucun de ceux-là, mais il en avait entendu parler.
D'autres actes, pires encore ; des bombes, des vols. Jamais attribués aux bons.

Le commandant Khivan avait tout fait pour la RPI, bien sûr. Mais il avait été violent, trop violent. La veille de l'Annonce, les cellules dormantes avaient été réveillées. L'ordre était donné d'attaquer le lendemain. Partout sur Gliese, des partisans auraient pris des positions, fusillé des hommes, posé des bombes. La RPS serait vite redevenue la RPI, puis la RPG. C'était la seule voie à suivre pour Gliese. Une lutte des peuples pour les peuples.

Malgré les avancées technologiques, malgré l'entraînement des soldats, malgré la rouerie des espions et des partisans, rien n'avait pu être fait. Les gigants rouillés, reliques achetées à la CERA, s'étaient retournés contre les officiers. Le commando Aravina, l'élite de la RPI, avait rejoint Nefarius dans les premiers jours -il leur proposait de télécharger leurs esprits directement dans un réseau planétaire. Le GAN caché dans les montagnes avait été détruit par ses propres machines d'entretien. Personne n'avait rien pu faire...

Il soupire de nouveau. Il avait voulu se donner une chance de changer les choses avec ce clone à l'hôpital -un tas de chair et de sang sans conscience, du moins l'espérait-il-, mais même ça n'avait pas suffi. Il avait toujours hésité à agir.
Un grincement de métal le fait sortir de ses rêves moroses. Ils l'avaient enfin retrouvé... Les séides métalliques de Nefarius étaient enfin là. Ils approchaient, avides de détruire la vie comme ils le faisaient depuis des jours entiers sur toute la planète.

Enveloppé dans une tenue de combat bleu nuit, le front ceint d'un turban arborant la Khanda, il se relève lentement. Pour la première fois depuis des années, le visage buriné du sikh sourit sous sa longue barbe blanche. D'un geste, il rallume le transmetteur.

- ...an, répondez. Vous devez partir avec nous, vos hommes vous le demande. Ici le commandant Khivan, répondez. Vous devez...
- Khivan, c'est moi. Je passe le transmetteur en émission simple ; ne vous préoccupez pas du reste. S'il vous plaît... Faites diffuser cela à toute la flotte de la RPS.

Il attend quelques secondes, alors que les grincements se rapprochent, de plus en plus menaçants, accompagnés par des coups sourds. A l'oreille, peut-être un Gigant -le vieux sikh glousse. Le destin et ses ironies. Une diode s'allume sur le transmetteur ; Khivan a obéi.
- Un seul acte mauvais peut condamner un homme, un acte bon ne peut lui acheter la rédemption. Je n'ai pas toujours vécu comme le lion que j'aurais voulu être. J'ai donné l'ordre... J'ai accompli le pire acte de toute l'histoire de Gliese, et même Nefarius ne m'ôtera pas cette sombre fierté.
Il ferme un instant les yeux. L'écrasante majorité ne sont pas au courant, bien sûr. Il était resté caché longtemps, trop longtemps, à laisser Khivan prendre les rênes. Tout avait pris des proportions... Il inspire, et reprend.
- Mes amis, mes frères. Souvenez-vous d'une chose. Souvenez-vous en toujours, où que vous alliez.

La porte explose, détruite par un exosquelette seul, grand de plusieurs mètres de haut. Comme il s'y attendait, c'est un Gigant. Il les connaît bien, les systèmes de visée sont archaïques, lents. Moins qu'un vieillard cacochymes, mais suffisamment. Le Gigant lève un bras, auquel est fixé une mitrailleuse lourde. Pendant un instant qui lui paraît une éternité, il s'aperçoit que c'est le premier Gigant, celui que la CERA avait donné comme exemple de leurs capacités. Il voit encore la légère marque à hauteur de la hanche gauche, faite par un des Chak-211 de la RPI. Il tire son épée cérémonielle, sa khanda. Baba Deep Singh portait la même lorsque, maintenant sa tête décapitée sur son cou, il vengeait le massacre de l'Harbandir Sahib. Ses ennemis à lui étaient des afghans... Le sien est un robot. Il n'a aucune chance.
Il n'en mérite aucune.

- Quand son chef meurt, la RPI renaît.

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gliese 832 c   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gliese 832 c
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Gliese 832 c

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV-
Sauter vers: