Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Préparatifs de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2497
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Préparatifs de guerre   Sam 14 Déc - 23:49

[Note de l'admin : topic initialement réservé à Wellan, Ark, Dodo, kevin13, Tem, Varden, Beregil et hgh23]

Au cours de cette nouvelle réunion, les hommes présents étaient un peu plus à l'aise. L'habitude commençait à s'installer, bien que certains continuent à faire tâche en racontant comment ils aimaient torturer les prisonniers de guerre au mépris de la convention de Genève et avec force détails. Quelques nouvelles têtes étaient également présentes, parmi lesquelles l'honorable Cardinal-Archevêque de Paris et l'ancien ministre Edouard Drouyn de Lhuys, ce dernier rivalisant avec certains de ses confrères pour raconter ses récents voyages diplomatiques.

Une fois certain que tout le monde était présent, l'Empereur demanda l'attention de l'assistance et entama son discours.


Messieurs, nous sommes fier de vous annoncer que nos préparatifs concernant le conflit à venir sont bien engagés. Nous sommes parvenus à réunir plusieurs alliés de poids et, si la réforme militaire prévue n'est guère à la hauteur de nos espérances, nous sommes parvenu à la faire passer pour carrément désastreuse afin que l'ennemi sous-estime notre force. Par ailleurs, les initiatives personnelles de Mgr. la Pailleri et du capitaine Mussolinirediroma ont probablement attiré bien plus d'hommes sous les drapeaux que la propagande nationale, ce dont nous ne saurions trop les remercier. Il va sans dire que leur action aura un poids non négligeable sur notre future victoire.
Il reste cependant deux points d'importance sur lesquels nous accorder. D'une part, nous devons nous assurer que l'Italie ne reçoive pas de renforts. Monsieur de Lhuys s'est déjà assuré de la neutralité de l'Espagne et l'Allemagne a annoncé sa neutralité, il est peu probable que les Russes s'intéressent à cette affaire, et nous avons reçu en privé une missive du gouvernement britannique nous assurant de sa volonté de ne pas envenimer la situation davantage qu'elle ne l'est déjà. Il était également question que le Royaume-Uni serve de médiateur entre l'Empire et l'Italie, mais la lettre étant malencontreusement tombée dans le feu avant que nous terminions de la lire, il est fort à craindre que ceci n'ait jamais lieu.
Les principales inconnues sont les Pays-Bas et l'Empire Ottoman, qui ne nous inquiètent guère ni l'un ni l'autre. Ils n'ont guère d'intérêt à intervenir à part pour plaire à l'Allemagne, et ne voudront probablement pas affronter une coalition sans le soutien d'une nation plus puissante. Nous proposons néanmoins l'envoi d'ambassadeurs pour nous assurer la neutralité de ces deux états, plutôt que de laisser planer le doute sur leurs projets.
Ensuite, nous voudrions discuter de la stratégie à mettre en place pour progresser sur le territoire italien. Nous pensons qu'il est primordial de nous assurer le contrôle des grandes cités italiennes telles que Turin, Gêne, Milan, Florence, Naples, Venise et Palerme, qui ont une grande importance en Italie, non seulement dans l'économie mais également dans la culture. Ce sont autant de symboles forts qu'il nous faut nous approprier.
Nous avons donc songé diviser notre armée en trois.


L'Empereur se dresse et retourne le tableau situé derrière lui, révélant une carte de l'Italie sur laquelle apparait l'Italie traversée par plusieurs trajectoires colorées convergeant sur Rome.


La première armée, en rouge, composée du plus gros des troupes, traversera les cantons italiens avec bien entendu l'accord de ces derniers afin d'attaquer le Piémont sans risquer de croiser une armée italienne en terrain accidenté, étant donné que l'ennemi ne s'attendra certainement pas à ce que nous l'attaquions depuis un état neutre dans ce conflit. Elle sera chargée de conquérir Turin, Milan et l'Emilie, puis convergera avec la deuxième armée, en bleu, qui aura tracé son chemin à travers la Ligurie. A ce stade l'Italie sera privée de certains de ses plus importants centres commerciaux et financiers. Les deux armées se rejoignant en Toscane, elles soumettront la région avant de mettre le cap sur Rome. La troisième armée, en vert, sera constituée en partie seulement de Français et sera renforcée par la Légion de la Foi, composées de volontaires catholiques de différents pays. Elle débarquera près de Trapani et se dirigera ensuite vers Palerme, puis traversera le détroit de Messine, continuera vers Naples et enfin rejoindra les deux autres armées à Rome. Il est important que cette armée fasse le moins possible de victimes civiles, car nous espérons recevoir un fort soutien des habitants du Mezzogiorno, encore très catholiques et attachés à l'ancien Royaume des Deux-Siciles. Enfin, en jaune, vous pouvez voir la trajectoire empruntée par les armées autrichiennes, qui prendront la Vénétie et le Frioul avant de progresser à travers la côte orientale jusqu'au Latium.
Nous comprendrions bien entendu que vous ayez quelque chose à redire à cette stratégie, nous n'avons que quinze ans et ne possédons pas les connaissances militaires de certains d'entre vous, il ne s'agit donc que d'une ébauche. Nous comptons sur l'état-major pour transformer ce brouillon en une véritable stratégie à même de nous assurer la victoire.
Sur ce, nous vous donnons la parole.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
avatar

Messages : 1690
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 22
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Dim 15 Déc - 21:57

Après un long examen de la carte, De Tassigneux hocha la tête puis se leva (une fois de plus) le premier pour s'exprimer.
C'est une forte belle ébauche de stratégie mon empereur, cependant, je tiens à vous rappeler vos propres propos "Il faut prendre les points névralgiques." Par conséquent je pense que nous devrions procéder autrement.
Tout d'abord il faut légèrement modifié le trajet du premier corps d'armée (en rouge). De mon avis il ne devrait pas passer par la Lombardie. Nous devrions laisser le soin de l'occupation de cette région aux Autrichiens. Donc ce corps doit foncer sur Gènes et une fois la ville prise continuer son parcours.
Ensuite, la seconde armée (en bleu) interviendra. Elle partira du port nouvellement conquis (Gènes) vers la Sicile pour l'occuper. Pendant ce temps le premier corps poursuivra sa route vers la Toscane.
Enfin le dernier corps devrait immédiatement prendre la mer pour prendre Naples. C'est la méthode la plus rapide pour frapper un grand coup dans plusieurs centres de regroupement adverses. S'il y a bien une chose que l'on doit retenir de la guerre précédente c'est que la guerre est quelque chose qui se mène rapidement et nous avons besoin de prendre au plus vite les points vitaux de l'ennemi avant de se regrouper pour secourir le saint père. Ainsi donc Naples prise le second corps pourrait remonter depuis la Sicile en suivant la trajectoire initialement échu au troisième pendant que ce dernier assiègera les assiégeants. Nous aurons la main mise sur l'Italie et nous aurons sauvé le Saint Père avant même que la fumée de la première bataille ait eu le temps de s'évanouir.


Sur ces paroles l'officier se rassit et attendit l'avis de ses collègues une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Dim 15 Déc - 23:41

Ecoutant la stratégie de son collègue, Mussolinirediroma ne pu se retenir de désavouer ce plan et de hocher la tête

Je ne suis pas du tout d'accord avec notre ami De Tassigneux ici présent. Son plan repose énormément sur la capacité de notre marine, et sur les possibilités de débarquement. Hors, il oublie deux facteurs importants. Le premier étant que la Marine italienne, maintenant unifiée, est extrêmement puissante, et qu'elle est, si l'on omet l'Angleterre, la flotte la plus puissante de la Méditerranée. Ainsi, les débarquements risqueraient d'être très fortement compromis et les hommes risqueraient de se retrouver à l'eau sans avoir même eu l'occasion de combattre. Le deuxième facteur est le fait que débarquer des hommes, établir une tête de pont, y acheminer du matériel, du ravitaillement etc, tout ça prend du temps, et même dans l'hypothèse où les débarquements réussiraient, nous ne pourrions débarquer des hommes et du matériel en quantité suffisante pour repousser d'importants assauts italiens qui s'empresseront de nous reboutter à la mer. Nous n'avons clairement pas les moyens de projections suffisants.

A mon sens, le plan de notre Empereur est bon dans le sens où il privilégie le combat terrestre, qui est le domaine où nos armées sont de loin les plus performantes, et où il prendrait en tenaille les italiens. Si la Suisse accorde un droit de passage à nos troupes, ce serait idiot de ne pas en profiter. L'effet de surprise serait garanti, et la percée magistrale. Toutefois, cela comporte un risque. De part le terrain escarpé et montagneux de ces régions, si notre armée devait à en rencontrer une italienne en branle bas de combat, l'avancée risquerait d'être fortement compromise et les pertes élevées. Un front important s'établirait, ce qui retarderait considérablement la suite des opérations. Ensuite, foncer sur Gênes avec une autre armée est un bon point, si l'on esquive toujours les combats montagneux. Si nous arrivons à éviter cela et à conquérir Gênes rapidement, nous prendrons pour nous d'importants chantiers navals italiens ainsi que tous leurs arsenaux, ce qui porterait un grand coup à sa flotte.
Concernant le troisième armée, celle de la Légion de la Foi, je serais d'avis de ne pas la laisser traverser l'intérieur des terres siciliennes, qui sont escarpées et peu habitées, et plutôt scindé cette armée en deux, en profitant que la plupart des hommes italiens seront mobilisés au Nord, pour prendre le contrôle de l'intégralité des côtes siciliennes. Passer à côté d'aussi grandes villes risquerait de coûter cher à notre armée. Ainsi, en débarquant à Trapani, l'armée se scinderait en deux, une prenant la direction du nord et se dirigeant vers Palermo puis Messine, l'autre partant versl e sud, en direction de Syracuse pour refaire jonction des armées à Messine. Là bas, il faudra être très prudent lors du franchissement du détroit pour ensuite continuer notre route vers le Nord.

Voici, pour moi, une ébauche de plan de "base" qui serait intéressant de réaliser. Toutefois, trois paramètres doivent encore être pris en compte: Le premier étant que le tout repose sur la rapidité des opérations. Si les combats venaient à durer, le ravitaillement risquerait de se faire difficile en fonction du terrain et de la Guérilla qui pourra s'organiser, tandis que nos hommes seront vites éreintés par le franchissement de collines/montagnes aussi escarpées. Le second paramètre qui doit être pris en compte est que la troisième armée, celle débarquant en Sicile n'est pas une armée française, et que ses effectifs dépendrons du nombre de volontaires. Ainsi, si la mobilisation est aussi efficace que notre Propagande Nationale ou que notre cher Maréchal MacMahon, nul ne doute que les effectifs français que nous y enverront risquerons de s'avérer plus qu'insuffisants pour effectuer un projet aussi ambitieux. Une telle inconnue ne me plait guère, surtout que ces hommes ne seront pas des militaires professionnels, mais des conscrits n'ayant aucune connaissance du combat et ne sachant nullement tenir un fusil. Nous en venons ainsi au troisième paramètre: Nous allons affronter des hommes rompus à la guerre, et ayant l'expérience du combat, ce que nos nouvelles recrues n'ont pas. Fort de leurs nombreuses récentes guerres, les italiens ont désormais l'expérience du terrain, accouplés à une connaissance de leur géographie et à une motivation accrue pour défendre leur unité nationale toute fraîche et leur Risorgimento. Sans compter les extrêmements talentueux officiers qui servent leurs armées, eux aussi désormais "rompus" à la guerre, comme le Très Grand Garibaldi, pour ne citer que lui. Sous-estimer les italiens serait, à mon sens, une grave erreur.
Revenir en haut Aller en bas
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
avatar

Messages : 1690
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 22
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Lun 16 Déc - 9:37

Le jeune officier regarda l'Italien intensément avant de soupirer puis de se relever.

Il y a une chose que vous avez l'air d'oublier cher ami, Nous ne sommes pas seul dans cette guerre. Donc concernant la "plus puissante flotte de la méditerranée", je vous rappellerai juste que le Portugal et l'Autriche nous soutiennent. La flotte Portugaise sera d'un grand secours face à celle Italienne, par conséquent deux débarquements sont possible.
Ensuite concernant le fait que les forces Italiennes seront mobilisées au nord, je ne peux que vous approuver, cependant je vous le dit, l'Autriche attaque avec nous, et toutes les forces hongroise conjugués à notre plus gros corps d'armée sera, à mon sens, suffisant pour occuper le nord. Quant au sud, comme vous le faite remarquer notre troisième corps n'est pas vraiment fiable, donc laisser un seul corps, qui plus est peu fiable, dans le sud Italien, sans autre forme de soutien serait une erreur. Le sud dispose de nombreuse ressources pour faire face à notre armée et peut être même l'écrasée, il est donc impératif de la soutenir avec notre second corps. Il faut le débarquer à Naples pour laisser à notre troisième corps le temps de s’exercer à la guerre. Le sud sera occupé par le siège de Naples plus que par le débarquement en Sicile.
Enfin je dis que nous ne sous-estimons pas les Italiens, mais je pense que nous ne devons pas sous-estimer les Français non plus, ami Italien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
avatar

Messages : 1512
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Lun 16 Déc - 10:57

Le colonel de Lignac sorti de son mutisme.

Peut-être, si nous envisageons les possibilités de plusieurs débarquements, devrions nous nous assurer d'abord de la prise de la Sardaigne, qui est en plein sur notre trajet et pourrait servir d’éventuel base arrière pour les escadres ennemies. Par ailleurs, si flotte italienne il y a ses ports d'attaches ne doivent pas être si nombreux ... Enfin, même si j’apprécie les grandes manœuvres de troupes à l’échelle stratégique, et que l'usage de la flotte s'impose pour une invasion de l'Italie, je dois avouer ne pas trop soutenir l'idée d'employer autant de débarquements, ce sont des manœuvres longues, couteuses à entretenir et soutenir, mais également à mes yeux beaucoup plus aléatoire que des suites de batailles terrestres face aux troupes italiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
avatar

Messages : 1690
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 22
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Jeu 19 Déc - 9:08

De Tassigneux reprit encore une fois la parole convaincu que son plan est le meilleur.

Si il nous faut prendre la Sardaigne eh bien prenons la ! De plus le ravitaillement est plus facile par mer que sur terre surtout si nous arrivons à occuper au plus vite une place forte et à obtenir la suprématie maritime. La place forte en question est pour moi Naples. Il faut y débarquer en masse avec le troisième corps, celui de la légion de la foi, pour prendre la ville au plus vite et ensuite nous devons tenir la ville afin de permettre au second corps de faire son œuvre tout en tenant occupé les armées Italiennes au sud. Une fois la jonction faite, il faudra marcher sur Rome. Le ravitaillement viendra directement de Naples et par conséquent par voie d'eau et par voie terrestre.


Cette fois l'officier resta debout car il se doutait qu'il allait devoir reprendre la parole.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2497
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Jeu 19 Déc - 15:26

Kevin, je t'embrasse les pieds sur trois générations !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kevin13
La victoire jusqu'à Jérusalem !
La victoire jusqu'à Jérusalem !
avatar

Messages : 1690
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 22
Localisation : LYON ! (oui Lyon ^^)

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Jeu 26 Déc - 23:24

Ne voyant pas d'objection à son plan le capitaine sourit.

Alors ? Personne n'a rien n'a redire ? Nous devons faire une grande invasion maritime avec les deux et troisième corps et surprendre les Italiens sur leur point névralgiques ? Si personne n'intervient je suppose que vous estimez donc que mon plan est le meilleur. Sur ce mon Empereur, vous êtes seul juge.

Le fondateur de la légion de la foi fit une révérence et se rassit avec un grand sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Ven 27 Déc - 12:35

Ne comprenant pas comment le capitaine pouvait être satisfait de son plan alors que tous les officiers s'étant exprimés ont marqués leur désaccord, Mussolinirediroma prit la parole:

Nous sommes déjà intervenus, avec le Colonel DeLignac, pour marquer notre désaccord quant à ce plan et aux données trop "hasardeuses" d'un débarquement amphibie et d'opérations maritimes de grande ampleur. Nous ne voyons pas pourquoi nous devrions sans cesse prendre la parole pour contredire quelque chose que nous avons déjà contredit. DeLignac et moi-même sommes sur la même longueur d'onde concernant la stratégie à adopter. Quant aux autres officiers, ne s'étant pas exprimés, on peut surement attribuer cela à de l'abstention. Maintenant que tout a été dit, il ne reste plus qu'à attendre la décision finale de l'Empereur pour qu'il approuve l'un ou l'autre plan.
Revenir en haut Aller en bas
Wellan
La corde soutenant le pendu
La corde soutenant le pendu
avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23
Localisation : Dunkerque

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Dim 29 Déc - 21:22

Armand de Larcy, écoutant jusque là distraitement car en toute logique non concerné par les affaires militaires se leva finalement et s'adressa à l'Empereur:
Je me porte volontaire comme ambassadeur auprès des Ottomans, si votre Majesté le juge nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2497
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   Dim 29 Déc - 23:42

Voilà une fort bonne chose. Avons-nous un volontaire pour les Pays-Bas ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Préparatifs de guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Préparatifs de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV :: 1871, La scène française-
Sauter vers: