Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'Aube des temps obscurs ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
avatar

Messages : 1512
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: A l'Aube des temps obscurs ...    Mar 9 Avr - 14:11

Le tour réellement demain, je l'espère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MKI
Le dernier des pigeons
Le dernier des pigeons
avatar

Messages : 2359
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 25
Localisation : Caen

MessageSujet: Re: A l'Aube des temps obscurs ...    Dim 14 Avr - 21:04

Le Tour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
avatar

Messages : 1512
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: Re: A l'Aube des temps obscurs ...    Dim 28 Avr - 2:23

TOUR II

Mésolithique I







Gradace :

Il y a une véritable disparité entres les objectifs et les développements des différents peuples gradaces. Le développement des techniques de chasse chez les gixaïs ne font que rassurer ce peuple dans son nomadisme, l'herboristerie se développe énormément chez les Laylahi et les anyua, on assiste même au développement d'une médecine primitive chez ces premiers, tandis que chez ces derniers, c'est les méthodes de navigations qui se développent, malgré le manque de matériel utilisable dans les toundras pour fabriquer des embarcations. Tandis que chez les meneld, on développe, en parallèle avec le développement de l'activité de la chasse, des outils pour tuer.

Le développement culturel fait preuve quand à lui, d'un peu moins de disparité. Les cultes du feu fleurissent un peu partout, de même que l'animisme et un sentiment d’appartenance tribal. Chez les gixaï, le bétail devient un signe de richesse, tandis que les prouesses à la chasse deviennent un signe de prestige. Chez les Laylahi, la communauté tribale prend énormément d'importance. Un collectivisme se met en place, ainsi qu'un culte des ancêtres. Le croyance en une âme tribale apparaît. Les meneld voient les chamans prendre de l'importance.

Alors que les Anyua semblent s'installer le long des cours d'eau, et que les Laylahi semblent migrer vers le sud, les gixaï et les meneld semblent s’accommoder de la vie dans la toundra. Cependant, chez les meneld, d'étrange rumeur concernant la richesse des peuples du sud, et la fertilité des terres australes attise la haine et la jalousie chez ce peuple.


Camore :

Chez les camores, le développement est très uni ! La vannerie se développe énormément de même que les embarcations, mis à part chez les Rassari, principalement chasseurs, qui ne vivent pas à proximité des étendues et des cours d'eau. Des progrès en astronomie sont constatés, fortement aidé par le culte solaire/astral, de même que des progrès en herboristerie.

Du point de vue culturel, les rites funéraires se développent énormément. Des cairns et des tumili sont érigés en l'honneur des morts, selon la position des astres. Et on y dépose des poteries renfermant les cendres des morts. Des nécropoles fleurissent donc un peu partout, recelant d'importantes urnes funéraires. Les chefs religieux prennent également de l'importance, et atteignent un pouvoir égal à celui des chefs séculier, on voit donc un pouvoir bicéphale se mettre en place. Chez les borrons, on assiste également à l’avènement d'une conscience collective, centrée sur le chef séculier. Là où la mémoire collective était importante, le devoir de mémoire se concentre désormais uniquement sur le patrimoine du chef.


Mahoude :

Le foyer de la sédentarisation se situerait donc chez les mahoudes ? Un début encourageant d'installation humaine permanente a vu le jour. En effet, le développement humain, énormément aidé par le climat a permis ce progrès. La cueillette, la chasse, la pèche, et désormais, l'élevage ont permis aux hommes de ne plus avoir la nécessité de se déplacer pour trouver de quoi subvenir, sans oublier le développement des échanges inter-peuples. Ainsi donc, de petits hameaux voient le jour.
Le développement des techniques de navigation, fortement freiné par le manque de matériaux pour la construction d'embarcation, est également observé, de même que l'amélioration des techniques de conservation alimentaire, des techniques de poterie, et des armements rudimentaires.

D'un point de vu culturel, le développement de l'art guerrier, initié durant le millénaire précédent par des stèles funéraires à motif pictographique, est constaté, de même que l'apparition de la polygamie et d'une méritocratie guerrière comme norme sociale. Ces changements sociaux ont été très fortement inspiré par les solisolétaliens.
Les bords du fleuve se peuplent de plus en plus, notamment par les solisolétaliens qui, désirant chercher la source de celui-ci envoient des expéditions aussi bien en amont qu'en aval du fleuve !

Kerhem :

Chez les kerhems, il y a des progrès dans l'amélioration des techniques de vie dans le désert, principalement initié par les Kantae Niskae. Ces derniers semblent également mettre fin à leur isolationnisme, sortant ainsi de leur mutisme ! L'élevage de la chèvre se repend également chez les peuples qui ne la pratiqué pas encore, de même que des techniques de conservation alimentaire et la poterie, cette dernière étant initiée par les mahoudes.

D'un point de vu culturel, l’avènement d'un chef unique est constaté chez les peuples kerhems. Chez les Dantagès, on assiste également au développement du culte du "soi" initié à la fin du paléolithique.

Il y a cependant, chez les kerhems, une disparité quand aux objectifs de chaque peuple. Les Kantae Niskae migrent vers les côtes à l'Ouest, les Ouanjlais s'installent le long du fleuve et dans les Oasis et les Dantagès vont à l'Est, vers le fleuve ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dodo
Le conquérant du pain
Le conquérant du pain
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: A l'Aube des temps obscurs ...    Dim 28 Avr - 2:43

Citation :
Les bords du fleuve se peuplent de plus en plus, notamment par les solisolétaliens qui, désirant chercher la source de celui-ci envoient des expéditions aussi bien en amont qu'en aval du fleuve !

Hihihi !

_________________
Aedhr a écrit:
Parce qu'au moins, Dodo à l'intérêt de donner des arguments logiques.

Beregil a écrit:
Pourquoi parle-t-on soudainement de viol et de pornographie quand le nom de Wellan est cité ?

Citation :
[23:08:52] Anthonyuss : Et toi Arz, tes exploits sur Warcraft ?
[23:09:21] Arzgluf : afk

Grand Capitaine Haddockov du CPTS Licorne.
C'est une prosopopééééééée... Qui dit "Non non, non non, nooooon !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'Aube des temps obscurs ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'Aube des temps obscurs ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV-
Sauter vers: