Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'encyclopédie des lumières, mais pas que ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkantos
Poujadiste à oeillères
Poujadiste à oeillères
avatar

Messages : 1558
Date d'inscription : 31/10/2011
Localisation : Flandroisie françoise mais flamingante !

MessageSujet: L'encyclopédie des lumières, mais pas que ...   Ven 14 Déc - 23:50


Histoire



Aussi longtemps que les chroniques remontent, cette terre était constituée de divers tribus, nommées les tribus primaires, dont les derniers reliquats se situent dans les terres glaciales du sud. Ces tribus vénéraient les plantes, les animaux, les minéraux, les astres, sauf les hommes. Cependant, arriva un âge où le temps de ces tribus sur cette terre fut révolu. D'autres hommes vinrent de l'Ouest, qui eux adoraient un panthéon de plusieurs divinités de forme et de caractère humain : c'était les slatins, encore appelés les hommes de fer par les autochtones, car ces premiers, provenant à la base d'au delà des montagnes du Nord-Ouest avaient commencés à coloniser le pays par les montagne du Nord, et y avait découvert les secrets de la métallurgies. Cet avantage technologique offrit aux slatins les plaines centrales, encore occupé à l'époque par les tribus primaires, trop "bon sauvage" pour s'élever face aux hommes de fer. Les plaines centrales devinrent rapidement slatiniennes.

Cependant, ce peuple était tout autant divisé que les tribus primaires, et bien plus belliciste. Pourtant, les premières cités États, puis royaume vinrent le jour le long des nombreux cours d'eau qui bordent les montagnes de l'Est, énormément aidé par la douceur de cette région, la stimulation dû à la guerre, mais aussi le commerce fluvial, dont la principale denrée était le fer extrait depuis les montagnes au Nord Ouest. La lutte entre ces royaumes était constante, et un rêve germa rapidement dans la tête de chaque roi, c'était celui d'unir cette région si propice aux hommes. Un empire, celui de Selasy, du nom de sa capitale, aujourd'hui plus que ruine. Cet Empire en se cantonna pas à sa région fluviale de base, et très rapidement, ce fut les montagnes du nord, riche en minéraux qui tombèrent, de même que celle de l'Est, ainsi que les vastes pleines centrales, chassant ainsi les dernières tribus primitives de l'autre côté de la bande de mer gelée au Sud. La soif de cet empire semblait sans fin, et les montagne de l'Est et de l'Ouest, qui gardent les deux passages terrestres de cette péninsules n'étaient pas capable de la retenir, comme en témoigne les conquêtes qu'entreprit l'empire au delà de celle-ci.

Cependant la richesse de l'empire attira bien vite les convoitises. Certaines tribus, animées par un ressentiment, mais aussi par convoitise commencèrent à harceler la frontière Sud de l'Empire, par des raids et des razzias sur le littoral. Cependant, ce furent les peuples vorracks, au Nord-Est, et Vojyock au Nord-Ouest, soit deux peuples des plaines, qui, par la force, la fréquence et l'acharnement de leur raid, malgré les montagnes qui constituent indéniablement un obstacle majeur, commencèrent à donner des difficultés à l'empire de Selasy. Bien que harcelé sur la plupart de ses frontières, l'Empire doit sa chute à une crise sociale sans précédent.

Bien que l'écrasante majorité de la population de l'Empire était slatiniennes, et le panthéon slatinien profondément ancré, une nouvelle religion vit le jour dans le cœur même de l'Empire. C'est dans la cité de Selasy même qu'un prophète, né de parent inconnu, assure avoir reçu en rêve la vision de l'avenir, avec pour mission de prévenir les hommes. C'est ainsi que ce prophète annoncé une immense famine alors que l'été était fécond. La famine arriva. Le prophète prédit la disparition de l'Empereur lors d'une navigation sur la mer intérieure, au Nord. Cela arriva également. De même qu'un désastre militaire de grande envergure. et la chute de la frontière Est, et donc le début des premières incursions Vorracks en plein cœur du territoire de l'Empire. Cette nouvelle religion, ayant acquis une importance conséquence devint un piège pour l'Empereur. Ce dernier, toujours fidèle à l'ancien panthéon tenta de réprimer cette secte, dangereuse pour son autorité, cependant la majorité de Selasy était fidèle à ce prophète, si bien que le palais fut pris et l'empereur et ses proches massacrés par une foule en délire.

La situation qui en découla fut catastrophique, l'Empire implosa en une multitude d'entité en guerre. Les tribus primaires ainsi que les peuples des plaines intensifièrent leur raid, allant jusqu'à peupler les montagnes, principalement à l'Est où ils avaient déjà pénétré. Avec eux ils apportèrent une maladie encore inconnue nommée la Mort Noire, qui ravagea principalement la partie Est de l'ex-Empire, alors que la guerre et la disette y faisaient déjà une hécatombe. La partie Ouest fut elle aussi touchée, mais bien moins gravement que l'Est qui fut sérieusement dépeuplée, tandis que les peuples des plaines s'y installés, et y formaient des royaumes indépendants. Dans l'ensemble l'empire fut totalement ruiné, et la capitale, Selasy fut prise et rasée, désormais c'est un haut lieu de pèlerinage de la Communion, car c'est là bas que le prophète a vécu, est a périt de la Mort Noire, en ayant tout de même réussi à offrir le message de son Dieu aux peuples de l'ex Empire, qui abandonnèrent en masse leurs anciennes religions pour cette nouvelle religion.

Enfin donc, l'empire s'était fragmenté en une multitude d'entité revendiquant soit l'indépendance, soit la couronne de l'empire. Les peuples qui harcelaient les frontières de l'ex-Empire depuis de nombreuses années purent se tailler leurs parts, et de nouveaux royaumes apparurent. Cependant ceux-ci avaient conservé leur population autochtone; majoritairement slatinienne, ainsi donc, pour maintenir leurs pouvoirs sur leurs nouveaux sujets, la plupart des envahisseurs firent le choix de se convertir à la Communion. Désormais, à la place de l'Empire, se tenaient une multitude de royaumes, quasiment tous Slatinien et membre de la Communion. Mais leurs objectifs divergeaient. Les royaumes fondés par les envahisseurs voulaient juste une part du gâteau. Certains, généralement héritier de l'Empire, voulaient refonder celui-ci, et enfin, d'autres essayaient de conserver leur indépendance au milieu de ce tumulte guerrier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'encyclopédie des lumières, mais pas que ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'ombre ou de lumières, mais surtout du dernier {PV : Zatara Zatanna}
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV :: Projet Arkantos-
Sauter vers: