Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Culture Silvitalienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Culture Silvitalienne   Jeu 16 Aoû - 15:49

Je vais refaire un descriptif de ma culture, qui, après le rite scato et tout ça, a bien du évolué et je mets les évolutions ici ^^

Depuis des temps immémoriaux, la civilisation silvitalienne s'est fondée sur un matériaux solide: l'étron. Vénéré, signe de bravoure, de puissance, de grandeur, ils n'hésitaient pas à se baigner allégrement dedans, que ce soit avant d'aller au combat ou non. Les éléments les plus insolites de cette culture étaient, bien entendu, le rite scatophile, le viol collectif des femmes à chaque pleine lune jugée non-enceinte, et un amour voué à la guerre inégalé dans le monde connu, si ce n'est des Devlans.

Toutefois, cette culture cause de nombreux problèmes aux seins de la civilisation: Graves épidémies, clivages de la civilisations, maintes fois réunifiées dans le sang, mépris des nations continentales envers les silvitaliens, etc. C'est suite à cela que, profondément en retard sur tous les plans, arriérés et méprisés, que la Silvitalie s'est ouverte au culte Svandi qui a sauté sur l'occasion pour agrandir Zvata Tem. Membre de cet empire théocratique depuis sa fondation, les prêtres Svandi ont énormément investis sur l'île pour enrayer ce culte scatophile. Remit à jour au niveau des civilisations grâce à cela, cette nation est ainsi devenue profondément pieuse.

La culture silvitalienne évolua ainsi, lentement mais surement, vers d'autres horizons. Actuellement, les points clés de la culture silvitalienne sont: Un sens de la famille des plus poussés. Il n'y a rien de plus important que cela et toucher à un membre de cette famille, que ce soit cousin, arrière cousin, neveu, frère, ou autre, s'est s'attirer les foudres de toute la famille. Ultra-soudés, il n'est pas rare que des débordements éclatent. Mais, toujours dans des règles bien distinctes. En effet, les familles silvitaliennes, dotés d'un fort sens de l'honneur, ne lavent pas celui-ci par le sang de l'épée, mais à main nue, comme des hommes, comme des braves. L'ultime recours lié à l'épée est utilisée en cas de Vendetta absolue, si un membre d'une famille adverse en a tué une autre.
Ces familles sont généralement très nombreuses. Friand de sexe et désireux de posséder une famille nombreuse afin d'accroitre leurs puissances, les silvitaliens se reproduisent à un rythme effréné.

Autre point de cette "nouvelle" culture, c'est une "adoration" du poil. Oui, du poil. Les poils sont synonymes de beauté, de puissance, de virilité et être imberbe dans cette civilisation, c'est être persécuté par tous ses congénères. Par ailleurs, les femmes à barbes figurent parmi les plus recherchées et les plus prisées des silvitaliens. On s'arrache leurs faveurs et elles sont constamment mises sur un piédestal. Les hommes, eux, sont généralement ultra-poilus, sont dotés d'une barbe fougueuse et bien épaisse, leur corps tout entier est recouvert de cette "végétation". Ce qui a un côté fort utile lors d'hivers rigoureux.
Mais le rôle du poil ne s'arrête pas là: Chaque famille en possède une touffe, soigneusement gardées et conservés au sein de la maison, qui sert de "porte-bonheur". Cette touffe apporte fertilité, chance, et bonheur à la famille. Si celle-ci venait à être volée par une famille adverse, c'est une guerre à mort qui s'ensuivra entre-eux, se faire voler cette touffe étant le plus grand des malheurs et des déshonneurs qui peut exister.

Concernant le statut de certains, en voici les principaux: Par leur amour pour l'argent et la haine que voue le peuple aux Sha-Lugs, ceux présents sur le sol silvitalien sont traités, et considérés comme bien meubles par nature et par définition et sont traités comme tels. Si le pouvoir essaye de leur accordé plus de droits, il se heurte à chaque fois au "refus" de la population. Il a tout de même réussi à obtenir leur statut d'esclave, et non plus de personnes à massacrer à vue.
Les kevinglafs sont jugés et considérés, eux, comme esclaves par définition, mais il est interdit de leur faire du mal et il est de coutume de les traiter comme un membre de la famille à qui il appartient, bien qu'il ne perde pas son statut d'esclave et doit leur obéir au doigt et à l'oeil, sous peine de se retrouver au même statut que les Sha-Lugs.
Les Métropes, fort civilisés et de par leur talent pour s'intégrer très rapidement à la culture locale sont très appréciés et sont de grands amis des silvitaliens.
Les immigrants membres de Zvata Tem, eux, de par leur culture fort proche naturellement, sont très bien accueillis et ont accès à tous les postes de la société, hormis ceux de pouvoir qui reste propriété exclusive des silvitaliens.
Concernant le reste, il n'y a rien de spécial à noter.

Dernier point, et non des moindres, c'est leur amour pour la guerre. Lorsqu'une guerre éclate, c'est presque un jour de fête nationale au sein du territoire. Ils aiment combattre, ils aiment soumettre leurs ennemis, ils aiment voir le sang giclé. Si leur amour pour la guerre n'est certainement pas aussi poussé et aussi fanatique que chez ces Tiracals, il n'en reste pas moins très présent.
En effet, depuis la naissance de la civilisation, la guerre a toujours été mise au centre de celle-ci, les problèmes et le commerce (de pillage centralisé) ont tous été réglés par les armes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Culture Silvitalienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La culture française s'exporte
» La culture UMP
» Test de culture générale...
» Culture littéraire
» Un peu de culture générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV :: Aube des Civilisations-
Sauter vers: