Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grandes figures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2497
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Grandes figures   Jeu 14 Juin - 22:55

Adanud :

Adanud est loin d'être un des personnages historiques les plus représentatifs de la culture tiracale, mais il est sans le moindre doute l'un des plus célèbres, et un de ceux dont l'existence a le plus bouleversé cet empire. Annoncée par une éclipse, sa naissance eut lieu lors du quatrième cycle de l'ère Batsu, dans la cité impériale de Tzapatlan. Son père était le Tzapatu Olodot, et sa mère, Liti, était une simple esclave fille d'un architecte. Bien qu'il fut difforme et contrefait, né borgne et doté d'un pied bot, son père le laissa vivre sans pour autant le reconnaître, lui préférant de loin les enfants qu'il avait eu de sa soeur Jadladi.
En grandissant, l'enfant se révéla habile de ses mains et doté d'un esprit bien supérieur à celui du commun des mortels, même selon les critères des érudits. Son père, intrigué, le plaça en apprentissage chez un forgeron, puis un charpentier, puis un architecte, puis un chirurgien, et enfin un alchimiste. Chaque fois, le garçon eut tôt fait non seulement d'apprendre tout ce que son maître avait à lui enseigner, mais en plus de perfectionner l'art auquel il était initié d'une manière encore jamais envisagée par ses pairs, y compris les artisans étrangers employés par le Tzapatu. Il se lia également d'amitié à cette époque avec ses demi-frères et soeurs, Ledtna, Tradatn et Yardlat. Lorsqu'ils atteignirent l'âge adulte, il forgea pour les deux premiers les armures Tzapatsilan et Natlapatsilan (Plumage de l'Oiseau-Lune), ainsi que deux paires de sabres, Tzapashrité (Serres du Phénix) et Natlapashrité (Serres de l'Oiseau-Lune), alors que Yardlat, fils d'une guerrière requin, recevait l'armure Goudlestat (Ecailles du Poisson-Abysses) et la masse d'arme Goudleblagd (Mâchoires du Poisson-Abysses). Chacune de ses créations était en acier inoxydable, et tous les guerriers et maîtres forgerons qui les étudièrent s'entendirent que les armures ne présentaient nul défaut, que les armes étaient équilibrées d'une manière inégalable, et que ces artefacts ne seraient jamais rouillés, brisés ou émoussés. Ils sont encore aujourd'hui les armes et armures des descendants de ces trois héros légendaires. Impressionnée par ses créations, Ledtna le fit rentrer dans sa suite personnelle et, lorsqu'elle succéda à son père comme Tzapati, l'affranchit de sa condition d'esclave pour en faire un Faucon, mais l'artisan refusa pour demander de pouvoir créer sa propre caste, les Salamandres, ce qu'elle lui accorda. Durant la Guerre des Esclaves qui éclata peu de temps après, il se distingua non pas au combat, mais en fabriquant de nouvelles armes, méthodes de chirurgie, pièces d'artillerie et fortifications qu'il mit à disposition des deux camps, ce qui permit à de nombreux braves de connaître une gloire retentissante. Pour ses bons et loyaux services envers la Gloire, il obtint l'affranchissement de tous ses assistants, qui lui avaient été d'une grande aide durant ses recherches, et leur intégration à la caste des Salamandres. C'est aussi lui qui créa les différentes Voies du Compagnon, qui permirent aux techniques d'artisanat et à la recherche scientifiques de progresser à pas de géant, et qui fit de Tzapatlan une véritable forteresse impénétrable, aux remparts indestructibles et à l'architecture conçue de façon à ce qu'aucun assaillant ne puisse prendre la ville même avec un armement supérieur et un siège de dix ans. A sa mort, la gloire dont il s'était couvert était telle que non seulement on l'éleva au rang de divinité, mais en plus il avait bouleversé l'idée selon laquelle la gloire s'acquérait uniquement par le combat. Désormais la gloire était devenue tout aussi accessible aux artisans qui se distinguaient par leurs oeuvres et par les progrès qu'ils amenaient, mais aussi aux danseurs de renom, aux voleurs qui démontraient leur habileté de manière spectaculaire, aux capitaines et équipages de navires qui bravaient les pires tempêtes, aux courtisanes les plus douées dans l'art de la séduction, aux conteurs qui captivaient des foules entières par leurs histoires, et ainsi de suite. Il était désormais admis que tous ces gens, lorsqu'ils passeraient devant Ilyeta aux enfers, seraient reconnus comme des héros et récompensés en tant que tels par une meilleure réincarnation. Tout comme les guerriers, leur gloire rejaillissait sur leurs descendants et leur nom et leur mémoire devinrent source de vénération.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grandes figures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu de réconfort entre grandes figures de l'arbre
» Les Grandes Citations
» Les grandes villes du monde ..
» les grandes navigatrices
» Les grandes voix du rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV :: Aube des Civilisations :: Civilisation Tiracal-
Sauter vers: