Confrérie Prolétaire des Trolls
Si tu n'es pas enregistré, enregistre toi !
Si tu n'es pas connecté, connecte toi !
Rejoins la lutte !


Forum de Jeu de Rôle et de Grande Stratégie amateur
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Olympia, rapports de tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2497
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Olympia, rapports de tour   Sam 14 Avr - 16:06

Je posterais sur ce topic les rapports de tour à chaque tour, afin qu'on puisse retrouver rapidement les rapports de tour sans avoir à fouiller dans tout le topic désespérément.

Attention ! Personne d'autre que moi ne poste sur ce topic, sinon il perd tout son intérêt. Pour le rp comme pour le hrp, utilisez le topic principal.


Tour 0 : Arrivée sur terre



Europe :

Spoiler:
 

Moyen-Orient :

Spoiler:
 

Afrique du Nord :

Spoiler:
 

Liste des personnages :


Titans et archanges viennent tout juste d'arriver sur Terre, ils n'ont pas encore eu le temps d'agir sur le monde qui les entoure mais certains commencent déjà à planifier leur retour en Aether.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Temudhun Khan
Combattant suprême
Combattant suprême
avatar

Messages : 2497
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Olympia, rapports de tour   Mar 22 Mai - 20:45

Tour 1 : Premiers pas



Europe :

Spoiler:
 

Moyen-Orient :

Spoiler:
 

Afrique du Nord :

Spoiler:
 

Liste des personnages :



Données écologiques :

L'ère de la Chute a vu de nombreux changements climatiques majeurs. Ainsi, l'Irlande est devenu une gigantesque forêt jaillissant des flots, constituée d'arbres immenses, de hautes fougères et de nombreuses essences florales. Toute cette végétation absorbe énormément d'eau, n'en laissant parfois que de faibles quantités pour la faune, y compris les humains. De plus, si en été l'air est extrêmement chargé en dioxygène, ce qui augmente drastiquement les risques d'incendies de forêt, l'hiver et ses longues nuits ont pour conséquence une nette augmentation du taux de dioxyde de carbone, provoquant ainsi de nombreuses asphyxies en particulier dans les cuvettes. Hommes, bêtes et faëries ont donc appris à établir s'installer dans les hauteurs durant cette période, malgré le froid consécutif. Parmi les nombreuses nouvelles espèces végétales apparaissant sur cette île, il est intéressant de mentionner le cas de variétés d'arbres dotés d'une certaine forme de volonté et même de conscience. Leurs branches, solides mais souples, peuvent bouger en fonction de leurs désirs, et ils sont capables de communiquer entre eux par émission de spores.
Le long du Nil et de la Vistule, ce sont des changements géologiques qui sont constatés : Dans le premier cas, on voit les roches se ramollir et le sable s'agglomérer pour former une terre moins solide ou granuleuse, et de manière général le sol se remplit de sels minéraux qui le rendent extrêmement fertile, permettant à la végétation de gagner progressivement de plus en plus de terrain sur le désert. Dans le second, au contraire, la terre se durcit en roche, et la roche se remplit d'abondants gisements de fer, de cuivre, d'étain, d'argent ou d'or.
Mais le changement le plus spectaculaire est en Arabie : Le Nedjed est désormais parcouru de cours d'eau descendant des monts Hidjaz et Yemen, se jetant dans le Golfe Persique, la Mer Rouge et l'Océan Indien. Des lacs et oasis apparaissent ici et là, permettant le développement de la vie dans ce qui est de moins en moins un désert. Les monts Yemen continuent cependant de barrer le passage aux moussons venant de l'océan qui pourraient irriguer toute la péninsule.
Néanmoins, tous les bouleversements écologiques ne sont pas favorables à l'humanité.
En Gaules, de nombreuses espèces de prédateurs sont apparues ou ont évolué, capables de prouesses incroyables et atteignant parfois des tailles colossales. Le gibier se fait donc de plus en plus rare, mais aussi lui-même de plus en plus dangereux, en raison de la sélection naturelle.
Dans les Baléares, la Mer Egée, en Crimée et en Sicile, inondations et tsunamis sont un danger constant et sont de plus en plus dévastateurs.
Les vents venus de Sibérie se font de plus en plus violents en traversant la Russie, jusqu'à se changer en tempêtes dévastatrices en arrivant sur la Mer Baltique, rasant des villages ou des forêts. La région est également victime d'épidémies endémiques.
Enfin, dans les régions baltiques, la nature est devenue folle et chaotique : Des poissons tropicaux flottent tranquillement dans les bois, des volcans entrent en éruption sans prévenir et se mettent au bout de trois jours à cracher du chocolat et des chamallows, des moutons roses bondissent sur leur ventre mou et chargent à vue les hommes et les castors, explosant au contact de leurs cibles dans une gerbe de flammes et de smarties, les champignons sautillent en cercle en agitant des pancartes réclamant moins d'heures de travail et plus de pastis, et un rocher de basalte se déplace en roulant sur lui-même à la recherche, selon la rumeur, d'une femme à barbe unijambiste nommée Sarah Canartichaud.

Données historiques :

La nature n'est pas seule à connaître de profonds bouleversements, chez les humains et les autres races conscientes on note également de grandes évolutions, positives ou négatives, qu'elles soit sociales, technologiques ou politiques.
Outre les cultes qui émergent un peu partout, on a ainsi vu apparaître l'agriculture au Proche-Orient, bien que cette invention révolutionnaire ne s'exporte pour le moment guère de ces contrées. L'élevage commence également à se développer dans certaines contrées, notamment en Laponie où les fidèles de Raffreddore doivent répondre aux exigences fantasques de leur dieu qui exige d'importants sacrifices de moutons, un animal légendaire que personne n'a jamais vu sous ces latitudes. Mais le sens pratique des mortels les a conduits à domestiquer à la place d'énormes hardes de rennes, qui leur fournissent également à la fois nourriture, vêtements et outils.
Cette ère a aussi vu se dérouler des guerres sanglantes, comme la grande Guerre Elfique de Britannie, déclenchée par les faëries adeptes de Scharlach pour mettre fin aux exactions et pillages commis par les elfes des Highlands méridionales à leur encontre. Ce conflit sanglant et meurtrier s'est achevé par la conversion des rares highlanders survivants. Le culte de la déesse ne s'est répandue qu'ensuite parmi les humains de ces contrées. En Germanie, le culte de Graëk s'étend lui aussi par la guerre, menée par la dynastie des Graëkson dont les représentants se disent descendants, voir avatars, du terrible dieu des batailles. La région est donc dans une situation tumultueuse, les tribus de guerriers nomades comptant au nombre des catastrophes naturelles récurrentes.
Le reste plus tard ...

Mythes notables :

à venir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Olympia, rapports de tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie Prolétaire des Trolls :: Archives :: Archives :: Archives MV :: Olympia-
Sauter vers: